lundi 22 février 2016

TELLUCIDAR



TELLUCIDAR
Tome 1
Jean-Luc Marcastel
Illustrations de Jean-Mathias Xavier
Editions Scrinéo
Janvier 2016
Genre : Fantasy

Et si le monde, notre monde, n'était pas comme nous le croyons... C'est ce que va découvrir Lucas, un jeune homme de 15 ans dont le père, géologue, a disparu en sondant une grotte pour le compte de la Tellcorp, la société qui, depuis, révolutionne le monde grâce au Tellurium, un minerai miracle... Mais d'où provient le Tellurium ? La Tellcorp dit-elle toute la vérité ? Ne cache-t-elle pas un formidable secret ? 
Quand une foreuse tout droit sortie d'un film d'anticipation crève le gazon du stade où son père disparu lui a donné rendez-vous en pleine nuit par un énigmatique message, et que s'en extirpe deux passagers, dont une jeune fille aux cheveux blancs, aux yeux violets, l'univers de Lucas bascule. Cette jeune fille se nomme Korè Attawhakan, dernière représentante de la famille royale de Panshir, une cité située... Au coeur de la terre. Car là, à quelques kilomètres sous nos pieds, ne se trouve pas seulement du magma ardent, mais un autre monde, un monde éclairé par un soleil intérieur, où la nuit n'existe pas, un monde où des humains issus de civilisations disparues, grecques ou précolombiennes, vivent en symbiose avec les descendants des dinosaures... Mais un monde dont le temps est compté. Tellucidar. Aurez-vous le courage de tourner la page et de les accompagner ?





MON AVIS : 

Une fois le livre refermé, que dire ? Que l'auteur a, encore une fois, su merveilleusement nous embarquer dans une histoire dont lui seul a le secret...  Et quel secret ! 

Jean Luc Marcastel a rendu hommage à Edgard Rice Burroughs, mille références sont faites à John Carter, au "Cycle de Mars" sans oublier "Pellucidar" bien sur, et à Jules Verne car rien n'est sans rappeler "Voyage au Centre de la Terre".
Rien n'est laissé au hasard, les détails plausibles n'omettent pas l'existence d'un possible Tellucidar dans les entrailles de la Terre... Y compris l'inversion de la gravité !

Quant aux protagonistes, on les aime tout de suite ! Il y a Lucas, le jeune neveu de Patrick Pesteil,  fils de Franck, héros disparu quelques années plus tôt dans les entrailles de la Terre du coté du Plomb du Cantal. Patrick Pesteil, photographe amateur de comédies romantiques, que son neveu sait bien trop pantouflard pour comprendre son envie de retrouver son père disparu. La belle et sculpturale Koré, princesse de Tellucidar et son ami Kahaan, majordome de son état, au langage très stylé, au flegme et à l'humour très british (j'ai adoré ce personnage) jusque là rien d'étonnant, sauf si je vous apprend que ce majordome n'est pas un humain, mais un Cohuatli, (une sorte de Troodon), bref, un dinosaure dont les plumes du cou montent ou descendent selon ses émotions ou interrogations lol Et puis il y a Charles, l'ami d'enfance de Lucas, aussi sympa que son père est antipathique. Charles est le fils de Michalël Kirov, chef de la sécurité de la Tellcorp, ancien militaire au faciès patibulaire, dont regard bleu glacier d'un dieu nordique est aussi glacé que ses intentions. Il est capable de tout. Un "méchant" intelligent et puissant, à l'envergure d'un Dark Vador...
Bref, l'aventure ne va pas être de tout repos pour nos héros qui nous donnent déjà des sueurs froides dans ce tome 1...

J'ai la chance de connaitre les lieux du roman, le Plomb du Cantal, Vic sur Cère, Thiezac, hommage, ou clin d'oeil en passant, à des petites villes devenues les théâtres de ce tome 1, et de fort belle manière car l'imagination de l'auteur les a accommodées à la sauce Tellucidar, on s'y voit, on s'y croit...

Les superbes illustrations de Jean-Mathias Xavier donnent vie aux personnages, il a encore fait des merveilles ! 

On a désormais suffisamment confiance en l'auteur et en l'illustrateur pour savoir que chacune de leur collaboration est un merveilleux voyage...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire