jeudi 29 novembre 2018

J'AI LU : LE SOUFFLE DE LA PIERRE D'IRLANDE - TOME 4


Le Souffle de la Pierre d'Irlande
Tome 4
Eric Simard
Editions Magnard Jeunesse
Fantastique



Qui est ce guerrier qui m'a tué il y a plus de deux siècles ? Etait-ce un leprechaun, un traître Dé Danann, un Fir Bolg ou une sheerie maléfique ? A moins que ce ne soit un Fomoire, un de ces monstrueux combattants de l'Invisible qui s'apprête à envahir l'Irlande... Anga, ma bien-aimée, notre peuple féerique risque d'être anéanti à jamais. Et pendant ce temps, les humains s'amusent. Ils ne s'aperçoivent de rien !

MON AVIS
(Sans Spoiler)

C'est dans ce tome que William apprend enfin une chose primordiale sur lui-même, entre autres quêtes, car je trouve que plusieurs questions gravitent autour d'un but principal, c'est à dire la réunion des quatre talismans.
Ce tome n'est guère tendre, depuis le tome 3, la série a pris un tournant très combatif, très guerrier, un peu triste aussi, mais l'histoire est passionnante, avec son lot de surprises, et j'adore suivre notre héros à travers l'Irlande, la plume de l'auteur ne déroge pas à la poésie, légèrement moins présente cependant dans ce tome.
Le mystère autour de William se dévoile petit à petit, mais plein d'interrogations subsistent, tout, chaque quête, chaque rebondissement aura son écho et sa réponse dans le tome 5. 
Cependant, la fin de ce tome 4 nous laisse sur un émouvant cliffangher, une passerelle vers le tome suivant avec lequel j'ai enchaîné ma lecture car je ne pouvais pas attendre... La tension est à son comble ! 

mardi 27 novembre 2018

J'AI LU : LE SOUFFLE DE LA PIERRE D'IRLANDE : TOME 3


Le Souffle de la Pierre d'Irlande
Tome 3
La Terre
Eric Simard
Editions Magnard
Fantastique Jeunesse


Où est ma place entre le monde d'où je viens et celui qui m'attend ? Qui sont mes véritables parents ? Pourquoi m'abandonnes-tu, Anga, au moment où j'ai le plus besoin de toi ? Fort de mes nouveaux pouvoirs, je pars sur les traces de ma bien-aimée. Un être me protège comme si j'étais son enfant : Eriu, la terre d'Irlande. Sans son soutien, que deviendrais-je face à mes ennemis et aux monstrueux guerriers de l'Ombre ?

MON AVIS
(Sans Spoiler)

Quel dommage que la couverture ne soit pas à la hauteur du roman, je peux même la qualifier d'épouvantable ! Outre les aspects grisâtres, voire "pierreux" des personnages, le visage de Fiona n'est même pas joli. Et l'usage de Photoshop, entre dessin et photo, n'est pas des plus heureux... Mais parlons du roman...

Un épisode un peu en-deçà des deux premiers volumes, mais l'histoire et le récit restent néanmoins de qualité. La quête continue pour William, notre héros, mais à la fin du livre, on ne sait toujours pas une certaine chose, et je pense que c'est le but du roman, un genre de "quête fil rouge" entre autres quêtes résolues dans le roman, on ne saura cet important "détail" qu'à la fin, soit lors de celle du prochain tome, soit celle de la toute fin de la saga.

A un certain moment, le lecteur se perd un peu entre le réel et le rêve, ce n'est pas très clair, mais la plume de l'auteur est agréable à suivre, de plus, rien ne traîne, on passe vite à l'action suivante.
J'ai trouvé ce roman un peu trop guerrier, l'auteur exploite à fond les légendes et la mythologie irlandaise, et tire un peu sur l'histoire, la fait durer pour obtenir 152 pages... Par contre les descriptions des paysages irlandais m'ont autant enchantée que dans les tomes précédents.
J'ai regretté que la carte de l'Irlande découverte à la fin du roman ne soit pas au début du livre, cela aurait été nettement plus logique, car on la trouve seulement à la fin de l'histoire, elle ne sert plus à rien, au cas où l'on voudrait situer certains lieux. 

Ce tome bénéficie d'un lexique avec le nom des personnages mythologiques, il est consacré à la Terre, (le tome 1 nous faisait découvrir l'élément Feu, et le tome 2, l'élément Air), en dédiant un tome par élément, les livres n'étant pas très épais, deux éléments auraient pu figurer ensemble. J'ai relevé quelques coquilles, des fautes d'orthographe, ce qui me déplaît toujours (et qui ne devrait pas figurer).
Je vais enchaîner avec la suite, j'aime beaucoup cet univers, ces émotions que l'auteur sait parfaitement exprimer, et son amour pour l'Irlande me parle énormément...

mercredi 21 novembre 2018

UN LIVRE, UN THE...


Scènes de Crimes à Orsay
Christos Markogiannakis
Editions du Passage

Nous entrons au Musée d'Orsay, mais nous ne sommes pas dans une série policière, il n'y a pas de cadavre ! Les meurtres à élucider sont dans les oeuvres, nous allons entrer dans celles-ci afin d'y décortiquer les crimes qui s'y déroulent.

Entre histoire de l'Art et curiosité... 

Bien sûr, ces tableaux traitent pour la grande majorité des épisodes de la mythologie greco-latine. Nous sommes bien dans un polar, mais d'un genre très particulier... 
Quelle lumineuse idée de creuser sur l'histoire et les secrets de ces crimes historiques ou mythologiques. 
Il existe un premier livre de l'auteur, sur le même sujet : "Scènes de Crimes au Louvre". 
On en reparle plus tard...

Ce titre faisait partie de mes envies de la rentrée littéraire avec le tome 3 des Détectives du Yorkshire de Julia Chapman : Rendez Vous avec le Mystère
puis la Muse de Rita Cameron, 
Et Dieu se leva du Pied Gauche, d'Oren Miller (tome 3 de la saga policière du tandem Isabeau Le Du et Evariste Fauconnier), 
Le Pouvoir du Temps de Violaine Janeau, 
Le tome 1 d'Ivy Wilde, ("quand fainéantise rime avec magie")
Le tome 7 de Gardiens des Cités Perdues et bien d'autres dont je vous reparlerai bientôt...

Et vous, quelles sont vos envies en cette rentrée littéraire ?

samedi 17 novembre 2018

J'AI LU : LE SOUFFLE DE LA PIERRE D'IRLANDE TOME 2


Le Souffle de la Pierre d'Irlande
Eric Simard
Editions Magnard Jeunesse
Fantastique


Il y a moins d'un an, je vivais paisiblement en Bretagne. Je menais une vie normale dans un collège normal. Mais l'Irlande a murmuré à mon âme de troublants secrets. À peine arrivé sur l'île, je suis tombé amoureux de Fiona, une jeune aveugle qui détenait les clés de mon mystère. Aujourd'hui, je dois coûte que coûte retrouver mes pouvoirs et conquérir l'air afin de protéger l'Émeraude des guerriers légendaires.


MON AVIS
(Sans Spoiler)

Tout autant de poésie dans ce tome deux que dans le premier, l'univers est vraiment beau. L'auteur est amoureux de l'Irlande, et ne se prive pas de faire chanter tous les accords lyriques, mythologiques et culturels de l'Île d'Emeraude. Le pays est quasiment un personnage à lui seul et j'aime beaucoup les jolies descriptions et atmosphères dont l'auteur ponctue chaque scène, situation et action. Je dirai même qu'il y a beaucoup de grâce dans ces évocations irlandaises...
J'ai beaucoup aimé ce tome, peut-être un brin plus paisible que le précédent, mais plus intense et sensible. Ce tome se lit très vite, le rythme est soutenu, les événements s'enchaînent et au fil de la lecture, outre Fiona et Bran, le cheval, on rencontre d'autres protagonistes légendaires et mythologiques et le lecteur a de belles surprises. 
Notre jeune héros prend conscience de son identité première, et apprend...  La volonté, la patience, l'empathie, le courage, tout lui est joliment rappelé, enseigné, remémoré, William réapprend à être un Tuatha Dé Danann.
Je vais enchaîner avec le tome 3... 

samedi 10 novembre 2018

UN LIVRE, UN THE...


Les Chroniques de MacKayla Lane
Tome 2
Fièvre Rouge
Karen Mary Moning
Editions J'Ai Lu
Urban Fantasy, Bit Lit 


Un thé vert (de marque très moyenne, je n'avais plus de Damman, tant pis...) quelques délicieux macarons de la Maison Proumen, des petits raisins enrobés de chocolat de la boutique Douceurs, et un roman d'une série dont j'ai adoré le tome 1, Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 2 : Fièvre Rouge, de Karen Mary Moning, et me voilà en Irlande, à Dublin, et même si je voyage par le truchement de cet ouvrage, je suis aux anges.
Des anges, il y en a nettement moins dans le livre lol, les créatures y sont moins célestes, lol mais il est tellement "choubidouwoouap", en bref, il décoiffe tellement, que je ne lâche pas ma lecture. C'est l'une des meilleures saga d'Urban Fantasy que je connaisse.
Je vous souhaite une excellente journée de dimanche, et de belles lectures.
A très bientôt pour de nouvelles rencontres de papier...

jeudi 8 novembre 2018

J'AI LU : PETITS ROMANS NOIRS IRLANDAIS


Petits Romans Noirs Irlandais
Collectif
Peter Haining (éditeur scientifique)
Editions Rivages Noirs
Policier - SF



Cette anthologie de 18 nouvelles policières, pour la plupart inédites, réunit les plus grands écrivains irlandais : James Joyce, William Trevor, Liam O’Flaherty, Elisabeth Bowen, Brendan Behan, Lord Dunsany, Flann O’Brien, Sean O’Faolain, Nicholas Blake (alias le poète Cecil Day Lewis) sans oublier Peter Cheyney. Crimes passionnels, histoires de détectives, meurtres et cambriolages sont illustrés ici par des textes allusifs, cruels, humoristiques, poétiques, ou parfois tragiques qui réjouiront les amateurs à l’affût de curiosités littéraires. 



MON AVIS
(Sans Spoiler)

Petits romans noirs irlandais... Dans cette compilation, il y a du noir nuancé, du noir tranche de vie, du noir triste, du noir tragique et même du noir plus sombre que la Guiness, mais dans l'ensemble, entre crimes, cambriolages et histoires glauques, ces dix-huit nouvelles policières sont vraiment noires de chez noir ! Une seule relève du Fantastique : "La Femme de mes Rêves" de Peter Cheney. 
Ces récits vont du Moyen-Âge à nos jours, mais les dates de parution des nouvelles ne sont pas signalées.
La nationalité irlandaise des auteurs a été le mode de sélection pour réunir ces auteurs, déjà tous célèbres mais pas toujours dans le genre policier, comme par exemple James Joyce. Une courte biographie des auteurs est fournie à la fin du livre. 

Les plumes sont efficaces, et la noirceur aussi. Les nouvelles sont composites et diversement passionnantes, le ton également, puisqu'il s'agit d'un livre collectif, et l'intérêt de la lecture varie plus ou moins selon les plumes des auteurs. 
L'atout réside dans l'alternance de ton et de sujet, mais certaines nouvelles correspondent plus ou moins aux attentes d'un lecteur donné que d'autres. Ces crimes, délits, et petites curiosités littéraires aboutissent à une lecture agréable malgré tout.

mercredi 7 novembre 2018

J'AI LU : LE CLUB DES PHILOSOPHES AMATEURS


Le Club des Philosophes Amateurs
Alexander McCall Smith
Editions du Masque
Policier


Lorsqu'un corps, tombé du balcon de la salle de concert, atterrit quasiment à ses pieds, Isabel, philosophe à ses heures, décide que le destin l'a chargée d'élucider la triste fin du jeune homme et entreprend de questionner son entourage. Ce qu'elle découvre dans cette bourgeoise et tranquille ville d’Édimbourg n'est pas joli : corruption, jalousie, haine et avidité abondent... Comme son illustre consœur Miss Marple, Isabel met son nez là où cela dérange et se fait un malin plaisir à dévoiler les faiblesses de ses congénères. Délicieuse et tout à fait originale, elle enchantera les fans du policier à l'anglaise... et du divertissement intelligent !

MON AVIS
(Sans Spoiler)

D'emblée, on entre dans le vif du sujet car l'action du roman commence au théâtre, où un corps est jeté du balcon du "paradis", dernier étage de la salle de concert. Puis Isabel Dalhousie, notre héroïne, décide d'enquêter sur cette mort étrange et subite. Ensuite, c'est long... long... long... très long car on se perd dans les réflexions et pensées et les questionnements moraux d'Isabel Dalhousie. 

Une action ou un dialogue commence dans un chapitre, les protagonistes se séparent et le même dialogue ou la même action se poursuit en flash back dans le chapitre suivant, non sans être, entre temps, passé par diverses considérations philosophiques accessibles au lecteur, certes, mais longues à digérer et totalement à coté du sujet. Réflexions de l'héroïne, elle même rédactrice en chef d'une revue, réflexions de Grace, son employée de maison, et de Cat, sa nièce et d'untel, et d'un autre etc...
J'ai souffert... J'ai même sauté quelques passages qui n'avaient rien à voir avec la scène en question et n'apportaient absolument rien à l'enquête, car on s'égare dans la vie des proches d'Isabel... C'était bavarder pour bavarder, soporifique à souhait, je me suis ennuyée et pourtant ce roman est intelligent, sans compter qu'il fleure bon le thé bien chaud et les cookies au beurre.

Outre la plume agréable à lire (malgré quelques coquilles mal corrigées) les personnages sont sympathiques, mais l'enquête quasi inexistante. Beaucoup de charme se dégage pourtant de ce récit, car nous somme en Ecosse, à Edimbourg, un cadre enchanteur, cela a suffit pour retenir mon attention, mais au final, après le "dénouement", mon impression est "tout ça pour ça"...

lundi 5 novembre 2018

J'AI LU : SOUS LA GLACE


Sous la Glace
Louise Penny
Editions Actes Sud
Collection Babel Noir
Polar


Lorsque l'inspecteur Armand Gamache est chargé d'enquêter sur un nouveau meurtre survenu au sein de la petite communauté de Three Pines, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que la victime ne manquera à personne. D'ailleurs, personne ne l'a vue se faire électrocuter en plein milieu d'un lac gelé lors d'une compétition de curling. Pourtant, il y a forcément eu des témoins…

MON AVIS
(Sans Spoiler)

On retrouve les protagonistes du tome 1, les habitants de Three Pines, l'inspecteur Armand Gamache et son équipe policière. Mais bye bye la flamboyance automnale, nous sommes en décembre, c'est Noël à Three Pines...  Entre courses de Noël, compétition de curling, l'ambiance très cosy près de la cheminée et surtout le froid glacial de l'hiver canadien, l'enquête ne vas pas être simple pour notre inspecteur québécois car il aura l'occasion d'être dérouté plusieurs fois. 
La victime, la dénommée C.C. de Poitiers, était aux antipodes d'être une femme sympathique et bienveillante, certes, mais la recherche de son assassin va être des plus complexes... D'autant plus qu'un autre crime ayant eu lieu à Montréal la veille de Noël, quand quelques habitants de Three Pines étaient sur place, va télescoper cette affaire et troubler la réflexion d'Armand Gamache. 
Notre inspecteur va tourner et retourner les circonstances de la mort de C.C., la manière dont elle a été électrocutée sur sa chaise, sur un lac gelé, pendant un match de curling, et ces réflexions, le lecteur les fait en même temps. J'avais échafaudé quelques hypothèses, parmi lesquelles figurait la bonne réponse, mais je n'ai pas retenu ma suggestion... et pourtant ! Car il y en a des suspects potentiels dans cette affaire ! 

Tout cela pour dire que cette enquête, finement tricotée, est des plus machiavéliques en matière de changements de cap, de détournements de réflexions, des indices sont pourtant semés par-ci par là, mais on ne les voit pas toujours, on se laisse embarquer, on tourne les pages, on veut savoir, ce n'est qu'à la toute fin du roman que l'autrice, après avoir brouillé mille pistes, consent enfin à nous livrer la solution. Sachez qu'à la page 430, on ne sait toujours pas qui à tué C.C. de Poitiers ! 
J'ai adoré ma lecture ! 

samedi 3 novembre 2018

UN LIVRE, UN THE...


Le Club des Philosophes Amateurs
Alexander McCall Smith
Editions Le Masque
Polar

Une nouvelle série policière ! Je viens de commencer le tome 1 du premier tome consacré aux enquêtes d'Isabel Dalhousie, une philosophe écossaise, pour l'instant, c'est vraiment très sympathique... 
Ma chronique sur "Sous la Glace", la 2e enquête de l'inspecteur Gamache à Three Pines, sera bientôt en ligne, je me suis régalée avec ce polar dans lequel les pistes sont brouillées à souhait. 
Plein de nouvelles sorties en novembre, dont le tome 3 des Détectives du Yorkshire de Julia Chapman, le tome 7 de Gardiens des Cités Perdues, le tome 1 du Pouvoir du Temps, de Violaine Janeau, le Château des Brumes de Kerstin Gier, le Train vers l'Impossible de P.G. Bell, et bien d'autres titres que je présenterai ici lors de leur sortie...

Et vous, avez vous de nouvelles envies livresques, fait de nouvelles acquisitions ? 

Je vous souhaite un bon dimanche et une excellente semaine de lecture !