jeudi 3 janvier 2019

J'AI LU : UN JOUR, UNE ETOILE


Un Jour, Une Etoile
Jean-Luc Marcastel
Editions Gulf Stream
SF
Parution : 21 Février 2019




Saru et son clan vivent à M'martre, une cité en ruines en proie aux guerres intestines. Le jour où sont frère, ayant atteint ses 6 570 matins, est emmené par les maraudeurs, des monstres de fer qui surgissent de nulle part, Saru est désemparé. Au même moment, une capsule tombe du ciel avec en son sein deux créatures vêtues d'armures étincelantes; L'une d'elles, à la voix d'ange et à la silhouette troublante, bouleverse Saru. Ce dernier apprend petit à petit à connaître celle qu'il appelle "sa fée de métal" et comprend qu'il a vécu jusqu'à présent dans un gigantesque leurre... Une rencontre sensuelle entre deux êtres que tout semble opposer, un récit de science-fiction porteur d'espoir et plein d'humanité.


MON AVIS
(Sans Spoiler)


Un roman plein d'humanité, c'est souvent le cas avec Jean-Luc Marcastel, l'auteur met tout son coeur dans ses écrits, tout ce qui le touche, et ici il parle d'écologie, d'égalité, d'espoir et de sentiments humains, mais le récit est aussi très dur. Nous sommes dans un roman de science-fiction, mais la comparaison avec la bêtise humaine réelle n'est pas imaginée. 

Donc, la bêtise et la méchanceté humaines en prennent pour leur grade, si au cours de l'histoire, et dans la vie, les hommes n'étaient et n'avaient pas étés aussi obtus, stupides et acharnés dans leurs déterminations, celles qui sont vides de tout bon sens, si haine et colère ne menaient pas les hommes, on serait beaucoup plus "évolués", on perdrait moins de temps à se battre, et moins de temps tout court. 
J'ai bien aimé ce côté prise de conscience et remise à l'heure de nos pendules de ce roman. Non, il n'y a pas de sermon moralisateur, c'est juste un bon roman SF, un roman avec des humains à la barre, juste une histoire... une belle histoire. Et puis il y a ce clin d'oeil à un héros mythique du cinéma... mais chuuut !

J'ai bien aimé l'évolution du roman, la course des protagonistes, leur détermination. A un moment de ma lecture, et même assez rapidement, mais c'est peut-être voulu de la part de l'auteur, je me suis aperçue d'un détail qui change tout sur la perception d'un personnage, sur la vision des personnages, et plus tard dans le roman, j'ai appris la vérité. Mais je ne laisse jamais filtrer de spoiler dans mes chroniques, (ou du moins j'essaie) je n'aurais pas aimé que l'on me dévoile une once de l'intrigue, je laisse donc au futur lecteur le bonheur de sa propre découverte.

Ce que j'ai moins aimé est un "détail" sur le destin de l'un des personnages principaux. A dire vrai, j'ai regretté cette tournure des choses, mais encore une fois, c'est un beau roman où l'on a des surprises, des sueurs froides et chaudes, et des battements de coeur. Et l'auteur fait toujours preuve d'une belle créativité.

Nous sommes à M'Martre, et faisons la connaissance de Saïh et de son frère Saru. Au moment où Saïh a atteint la limite d'âge pour rester à M'Martre et doit être emmené par les Maraudeurs comme toute personne qui a vécu 6570 matins, Saru sauve une créature dans une drôle d'armure, qu'il va nommer sa fée de métal, et cette arrivée est déterminante pour lui.
Car par la suite, grâce à la venue de sa fée d'argent, notre héros  va se rendre compte qu'il ne savait rien de la réalité des choses, le lecteur s'en étonne en même temps que lui, ou devine juste avant chaque révélation, au fil des quelques indices semés par l'auteur au fil de la lecture. Une lecture palpitante.

Un mot cependant sur la très belle couverture, elle est très réussie, mais je ne peux pas laisser passer un détail d'importance : cette silhouette molle et totalement inexpressive (je ne parle pas du visage caché sous un casque mais de l'expression du corps de notre héroïne) ne correspond en rien à la description qu'en fait l'auteur dans le roman. Cette silhouette lambda ne parle pas. Maïa a des formes plus troublantes, plus piquantes, plus sensuelles.

En résumé : une belle histoire, palpitante et surtout humaine...




Je vous souhaite une année de très belles lectures ! 

4 commentaires:

  1. Je note je note! Merci pour cette présentation !
    Bises Nathanaëlle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela devrait te plaire Zoé ! RV en février... Bisous à toi et à tes petites poupettes (j'espère que Lulu continue ses progrès, je suis contente qu'elle aille mieux !)

      Supprimer
  2. Bonne et heureuse année 2019 en lecture et en échanges !
    Il n'est pas trop tard pour te le souhaiter ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Didi, je te souhaite à mon tour une douce année 2019, qu'elle tienne éloignées les inquiétudes. Plein de bisous et merci pour ta visite !

      Supprimer