mardi 5 février 2019

J'AI LU : LE PARIS DES MERVEILLES - TOME 1

Le Paris des Merveilles
Tome 1 :
Les Enchantements d'Ambremer
Pierre Pevel
Editions Bragelonne
Uchronie - Steampunk - Fantastique


Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées...

MON AVIS 
(Sans Spoiler)


Le Paris des Merveilles... Les Enchantements d'Ambremer... Ce premier tome de la trilogie est déjà un enchantement à lui seul, de plus, il porte de bien jolis titres. J'ai adoré plonger dans cet univers merveilleux, entre le steampunk et la magie, emportée par la plume alerte et élégante de Pierre Pevel (qui n'hésite pas à interpeller le lecteur en plein récit) que je découvrais avec grand plaisir pour la première fois lors de ma lecture. On parle de fées, mais nous sommes dans un roman pour adultes, en pleine uchronie.

J'ai été totalement charmée par ce Paris de la Belle Epoque dans lequel la Tour Eiffel est en bois blanc (un bois du royaume des Fées), et Outremonde, le Pays des Fées, que l'on rejoint par un train. On y fait la connaissance, (et le lecteur loge chez lui, dans un très bel hôtel particulier de l'Île Saint-Louis), de Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage et dandy, éminent membre du Cercle Cyan, et de la baronne Isabel de Saint Gil, son ex-épouse, fée de son état, élégante, mystérieuse, futée, (elle a quelque chose d'Arsène Lupin, pour résumer le personnage), ensemble et malgré eux, ils vont mener l'enquête. Une enquête des plus palpitantes. Je n'oublie pas Azincourt, le chat ailé de Griffont, dont j'ai adoré la présence.

 Les dialogues sont savoureux car les joutes verbales entre Griffont et Isabel sont légion. Une extraordinaire uchronie, un univers chatoyant, l'ambiance du début du vingtième siècle parfaitement rapportée et décrite, entre la réalité historique de la vie parisienne et la féerie, quel bel imaginaire ! Et quelle intrigue ! 

(Il y a longtemps que j'ai lu cette trilogie, je ne l'avais pas encore chroniquée, c'est désormais chose faite ! Et je vous la conseille ! ) 

2 commentaires:

  1. Avec une telle présentation , ça fait forcément envie!
    Bises Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un bonheur, un bijou, une pépite, un régal ! L'intrigue est géniale, je vais poster mes chroniques sur le tome 2 et le tome 3, j'ai juste regretté que l'auteur n'ait pas prolongé le nombre de tomes, j'en aurai bien lu encore plusieurs !
      Gros bisous Zoé, merci pour ta fidèle présence dans ces commentaires

      Supprimer