jeudi 12 décembre 2019

J'AI LU : LE MEILLEUR DE NOS FILS


Le Meilleur de nos Fils
12e enquête du Commissaire Brunetti
Donna Leon
Editions Calmann-Levy/Points
Policier



Le jeune Ernesto Moro est retrouvé pendu, au petit matin, dans les douches de la très sélecte Académie militaire de Venise. Officiellement, il s'est suicidé. Mais le commissaire Guido Brunetti a du mal à y croire : le jeune aristocrate est le fils du célèbre dottore Moro, un député qui enquête sur le financement des hôpitaux publics italiens et le système d'approvisionnement de l'armée... La coïncidence semble décidément trop étrange.



MON AVIS
(Sans Spoiler)

Que de zones d'ombre dans l'investigation de ce nouveau dossier...  Non ce jeune homme ne s'est pas suicidé, on l'a "suicidé" ! Dans cette enquête encore, Brunetti, entre mensonges, faux témoignages, secrets et mise en scènes, puis plongée dans les méandres et les magouilles de la société italienne, va devoir se battre contre des moulins à vent, en particulier contre le vice-questeur Patta, son supérieur, pour qui la thèse du suicide est la plus plausible, histoire de classer l'affaire vite fait, afin de ne pas mettre la police en porte à faux. Mais Brunetti veut la vérité car personne n'est au dessus des lois, et pour cela, la signorina Elletra, officiellement secrétaire du vice-questeur, va encore une fois se montrer à la hauteur d'une cyber-enquêtrice de talent. Elletra est maline, experte en informatique, et trouve tout plus vite que son ombre, et cela aide bien le commissaire. 
Comme dans chaque enquête, on retrouve en fil rouge, la fine cuisine de Paola, les repas pris en famille, chez les Brunetti, et ça, c'est un vrai bonbon ! 

mercredi 11 décembre 2019

J'AI LU : LE ROYAUME ENCHANTE


Le Royaume Echanté
Textes  : Vanessa Kidby
Illustrations : Paul Kidby
Editions Daniel Maghen
Art- Illustration - Beau Livre



Dans les pages de ce livre vous attend un royaume secret habité par le peuple des rêves. Aventurez-vous dans les forêts profondes pour apercevoir la licorne magique, escaladez les montagnes enneigées où demeurent les dragons de glace, allez jusqu'au ciel où dansent les fées, et nagez avec les sirènes sous les eaux de l'océan. Prenez garde aux sortilèges de la Sorcière des Mers et aux malédictions des gobelins, car une fois entré dans le Royaume Enchanté, tout devient possible !


MON AVIS


L'univers fantastique de ce livre est totalement féerique. Contrairement à la couverture très "vieillotte", les illustrations intérieures sont de toute beauté. Humour et poésie se mêlent habilement dans des textes courts face aux personnages présentés, nymphes, gnomes, griffons, fées des bois, sirènes, licornes... avec plein de clins d'oeil au folklore. On y parle de joutes d'escargots, de transports aériens dans la forêt... 
Ce livre est magique...


mardi 10 décembre 2019

UN LIVRE, UN THE...


La Grande Histoire du Parfum
Elisabeth de Feydeau
Editions Larousse
Beau Livre


Thé Dammann Frères Printemps sur le Lac
Pâtisseries Llinarès Aurillac


Une idée cadeau pour Noël : la Grande Histoire du Parfum. Ce très bel ouvrage signé Elisabeth de Feydeau, spécialiste du parfum et autrice de nombreux ouvrages sur le sujet et sur l'histoire, (sans oublier sa fonction de chroniqueuse dans l'émission "Sous les Jupons de L'Histoire", le samedi sur Chérie25, une émission très bien construite, que j'aime beaucoup regarder, voilà pourquoi je la cite) comporte de nombreux fac similés, des documents d'époque, des illustrations d'affiches, des planches de Pierre-Joseph Redouté, des photos, et toute l'histoire de ce produit de luxe, de l'Antiquité à nos jours.
En bref, c'est une excellente source de documentation. Ce livre est très bien conçu et surtout très complet sur l'histoire du parfum. Les musées et les grandes marques ont ouvert les portes de leurs archives à Elisabeth de Feydeau qui dédie ce livre à tous les amoureux du parfum.


Une toute petite idée de l'intérieur...



De quelles contrées vient le parfum, comment a-t-il été inventé, quels sont ses ingrédients principaux ? Comment est-on passé d’un usage sacré à une utilisation profane ? Pourquoi appelait-on Louis XIV « le roi le plus doux fleurant » ? Qui sont les premiers grands parfumeurs ? Quel rôle joue l’industrie de la mode dans l’histoire du parfum ? En quoi consiste le métier de « nez » ? Quelles sont les histoires des parfums mythiques comme N°5, Eau Sauvage, Angel, CK One, Le Mâle ? 
Toutes les réponses figurent dans ce livre qui propose également plusieurs galeries de portraits : les maîtres verriers, les premiers parfumeurs, les créateurs parfumeurs modernes, etc. Magnifiquement illustré, grâce à une iconographie très riche et des fac-similés inédits de documents d’archives et des plus belles marques de parfum, La Grande Histoire du parfum vous transporte dans un univers précieux et envoûtant.



J'ajoute qu'Elisabeth de Feydeau est vraiment adorable : elle a liké cette même photo de son ouvrage sur mon compte Instagram.

Dans la série "je présente les ouvrages d'Elisabeth de Feydeau", ma bibliothèque possède aussi ce très beau livre sur les fleurs qu'aimait la reine Marie-Antoinette : 



L'Herbier de Marie Antoinette
Elisabeth de Feydeau
Editions Flammarion
Beau Livre


L'élégance raffinée de ce livre en fait un luxueux ouvrage, le contenu recèle des planches de Pierre-Joseph Redouté, qui fut le protégé de la reine. Le lecteur est entraîné dans une promenade de Marie-Antoinette, et découvre les fleurs ou les fruits que celle-ci aurait pu cueillir. On intègre la sensibilité de la reine, qui aimait les fleurs épanouies en liberté et non sous une serre, ainsi que leurs parfums. On perçoit mieux la personnalité de cette femme du XVIIIe siècle qui lança la mode du jardinage. En ouvrant ce livre, on se retrouve à Trianon, au Hameau, au Buisson de la Solitude, etc... Les plantes sont regroupées par lieux, rassemblées dans le livre selon l'endroit où elles se trouvaient à l'époque de Marie-Antoinette. Une très jolie promenade à suivre...

lundi 9 décembre 2019

J'AI LU : ARCHIE GREENE T1


Archie Greene
Tome 1 :
Le Secret du Magicien
D.D.Everest
Editions Bayard Jeunesse
Fantastique Jeunesse



À 12 ans, un jeune garçon, Archie Greene devient apprenti-relieur au Musée des collections magiques, et découvre qu'il a un don : celui de parler aux livres ! Orphelin dès son plus jeune âge, Archie Greene, qui vit chez sa grand-mère Gardénia, reçoit le jour de son douzième anniversaire un colis délivré par Horace Catchpole, un avocat du cabinet Folly & Catchpole. C'est un mystérieux grimoire écrit dans une langue indéchiffrable et accompagné d'un message écrit sur un vieux parchemin qui l'enjoint de se rendre immédiatement à la librairie La Page Blanche, à Oxford. Ce même jour, Archie apprend qu'il a une famille qui vit dans cette ville ! Impatient de faire la connaissance de son oncle, sa tante, et de ses cousins Ronce et Chardon, Archie part sur-le-champ. À la librairie, il est envoyé dans l'atelier du Vieux Zeb, le relieur de livres magiques, dont il devient l'apprenti comme l'était son père avant lui. Il découvre alors tout un monde où les livres battent des pages pour voler, où les grimoires prédisent l'avenir et le passé, où les Pop-ups font jaillir des chevaliers. Bientôt, au contact de ces vieux grimoires, Archie se rend compte qu'il a un don particulier : il peut les entendre et leur parler ! Issu d'une lignée de Gardiens de la bibliothèque d'Alexandrie, il va devoir protéger les Terribles Tomes du Musée des Collections Magiques, ces livres de magie noire qui ont le pouvoir de détruire le monde. Car des magiciens maléfiques, les Rapaces, ont débarqué à Oxford, et ils n'ont qu'un seul but : s'en emparer, par tous les moyens !


MON AVIS
(Sans Spoiler)


Archie Greene, notre jeune héros, reçoit en cadeau d'anniversaire pour ses 12 ans, un livre envoyé du XVIe siècle mais il n'en connaîtra le pourquoi du comment que le lendemain : le commissionnaire a livré en retard la lettre remplie de précieuses instructions, qui accompagnait l'ouvrage... 
A partir de là, la vie d'Archie Greene va changer. Il va faire la connaissance de ses cousins, et devenir apprenti relieur dans une bibliothèque oxonienne où l'on conserve les livres magiques, or Archie a un don... 
Dans cette histoire, de belles valeurs sont mises en avant, le courage, l'amitié, l'entraide...  

J'ai adoré l'univers d'Archie Greene, même si l'ambiance est vraiment très jeunesse, si l'auteur ne s'encombre pas trop de détails, la lecture reste néanmoins agréable pour un adulte. Si le lecteur manque un petit peu de détails en ce qui concerne la psychologie des personnages, en revanche, les actions sont très prenantes et l'intrigue habilement menée. 

La couverture, avec ses rabats,  est superbe, les illustrations sont du même illustrateur que la série Ulysse Moore. Le roman est, quant à lui, à la hauteur de ce que laisse présager la couverture. On se laisse très vite prendre par cette passionnante alchimie...

samedi 7 décembre 2019

J'AI LU : KNOCK


Knock ou le Triomphe de la Médecine
Jules Romain
Editions Gallimard/Folio
Théâtre 



Cette pièce a été représentée pour la première fois à Paris, à la Comédie des Champs-Élysées, le 15 décembre 1923, sous la direction de Jacques Héberlot, avec la mise en scène et les décors de Louis Jouvet. 
Les rôles étaient tenus par Mrs. Coutant-Lambert, Irma Perrot, Iza Reyner, Mag. Bérubet, J. Tisserand ; et par MM. Louis Jouvet, A. Héraut, Evséeff, Gaultier, Ben Danou, Salis, Mamy, Saint-Isles. 

LE TAMBOUR :  Quand j'ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. Ça me chatouille, ou plutôt ça me grattouille. 
KNOCK - Attention. Ne confondons pas ! Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous. grattouille ? 
LE TAMBOUR - Ça me grattouille. Mais ça me chatouille bien un peu aussi... 
KNOCK - Est-ce que ça ne vous grattouille pas davantage quand vous avec mangé de la tête de veau à la vinaigrette ? 
LE TAMBOUR - Je n'en mange jamais. Mais il me semble que si j'en mangeais, effectivement, ça me grattouillerait plus.




MON AVIS
(Sans Spoiler)


"ça vous chatouille ou ça vous grattouille ?", qui ne connait cette citation sortie tout droit de la pièce de Jules Romains, même si on ne l'a pas lue. Cette oeuvre est une satyre sur une forme de charlatanisme, car bien que notre docteur Knock qui vient de racheter un cabinet dans une localité où personne n'est jamais malade, soit un véritable médecin, la population n'a nul besoin de son aide. Or, une population en bonne santé signifie la ruine du médecin, notre bon docteur ne va donc pas y aller par quatre chemins pour trouver des patients, vu que "tout homme bien portant est un malade qui s'ignore". 
Selon les pires méthodes de manipulation de vente dans les grands magasins, les boutiques ou sur les marchés, Knock va proposer une consultation gratuite à la population, qui comprend plutôt des fermiers aisés et non de pauvres paysans. 
Pour la fidéliser, il parviendra à faire croire à toute la localité bien crédule, qu'elle pourrait être malade. 
Sa méthode, hautement lucrative par rapport à celle de son prédécesseur, le docteur Parpalaid, démontre qu'en tout médecin, sommeille un commerçant. 
Knock prend donc le pouvoir et devient un manipulateur, un gourou, aidé par le pharmacien qui s'enrichit lui aussi au passage et par l'aubergiste qui héberge les patients. 
L'auteur a parfaitement su jongler avec le cynisme de son personnage, qui ne parait pas pour autant antipathique au lecteur. L'humour est bien présent, mais le fond est plutôt dramatique, car on exploite les gens...

vendredi 6 décembre 2019

J'AI LU : ULYSSE MOORE - T1


Ulysse Moore
Tome 1 
Les Clés du Temps
Pierdomenico Baccalario
Editions Bayard Jeunesse
Aventure - Fantastique



Jason et Julia Covenant, des jumeaux de onze ans, emménagent à la Villa Argo, une immense maison située en Cornouailles, gardée par Nestor, un vieux jardinier peu bavard, et hantée par le spectre de son défunt propriétaire, Ulysse Moore. Un soir, profitant de l'absence de leurs parents, les enfants, accompagnés de leur nouvel ami Rick, décident d'explorer les lieux... Et ils découvrent une mystérieuse porte à quatre serrures. Mais, curieusement, aucune clef ne peut l'ouvrir... Qu'y a-t-il de l'autre côté ? Les enfants n'ont alors plus qu'une idée en tête : l'ouvrir à tout prix ! 



Si avec quatre, une tu ouvres par hasard
Sur les quatre, trois désigne la devise 
Sur les quatre, deux iront à la mort 
Et l'une des quatre mène en bas.



MON AVIS
Sans Spoiler

Cela remonte à l'époque de la parution du tome 1 d'Ulysse Moore, entre la sortie des deux derniers Harry Potter, je cherchais des titres qui me charmeraient tout autant, mais différemment. Des romans qui m'emmèneraient loin dans l'imaginaire, avec du suspense, quelque part où l'on a envie de sauter dans le livre pour vivre les aventures avec les héros. Et en ouvrant le tome 1 d'Ulysse Moore, je ne savais pas que j'avais trouvé ce livre là, celui qui m'embarquerait dans cet ailleurs que je recherchais ! Douze tomes traduits en français seulement sur les 18 en Italie, mais la fin du tome 12 reste une fin qui tient debout tout de même. Inutile de préciser que j'ai littéralement a-do-ré ce premier tome ! Mystères, manuscrits codés, énigmes, chasse au trésor... 

On fait la connaissance des jumeaux Julia et Jason Covenant, ils viennent de quitter Londres pour emménager à la Villa Argo, tout en haut d'une falaise, près de la charmante petite ville de Kilmore Cove dans les Cornouailles Anglaises. Peu après, Rick Banner, fils d'un marin perdu en mer, devient leur meilleur ami et partagera leurs aventures. 
Mais à Kilmore Cove, tout est bizarre, cette ville ne figure sur aucune carte, la gare n'accueille aucun train et la statue de William V sur la place représente un roi qui n'a pas encore régné...  (l'actuel Duc de Cambridge, sera William V s'il ne change pas de prénom) En attendant leurs parents retenus à Londres, les enfants, qui n'ont que Nestor le jardinier et intendant pour s'occuper d'eux, vont explorer la maison, et tomber sur le mystère d'une porte...

C'est palpitant, dynamique, énigmatique, dépaysant et surtout bien cousu ! De plus, à la fin du tome 1, il reste plein d'interrogations qui n'obtiendront leurs réponses qu'au fil des tomes suivants.  
J'ai aimé l'intrigue et les personnages, surtout les trois enfants. Les jumeaux sont un peu têtes brûlées, Julia est casse-cou, Jason est un rêveur mais Rick, leur camarade est nettement plus réfléchi. Quant à Nestor, un homme un petit peu bourru, c'est la force tranquille qui rassure et protège notre trio de choc. Je n'oublie pas Ulysse Moore, omniprésent dans les conversations, tout s'y rapporte, tout s'y réfère, son nom est un mystère à lui tout seul...
Evidemment il y a des méchants, que j'ai trouvés un peu "caricaturaux", comme cette Olivia Newton, ou l'affreux Manfred, mais c'est bien là le seul bémol de ce tome 1.

J'ai aimé aussi le petit coté piqûre de rappel pédagogique, histoire, latin, grec etc... l'auteur a fait cela de manière fort habile, nous sommes dans un titre jeunesse, mais l'adulte y trouve son compte, j'ai vraiment été emportée par cette histoire.
Les illustrations, intérieures et extérieures de la couverture sont de toute beauté, elles sont signées Iacopo Bruno.
Si vous n'avez pas encore dévoré la série Ulysse Moore, courez vite chez votre libraire, quel que soit votre age, c'est totalement addictif et si vous lisez les 12 tomes, (c'est obligé) vous n'êtes pas au bout de vos surprises...

jeudi 5 décembre 2019

J'AI LU : CELTIC FAERIES


Celtic Faeries
Jean-Baptiste Monge
Préface de Pierre Dubois
Editions Au Bord des Continents
Illustration - Imaginaire - Beau Livre



Il ne sera pas ici question de mythologie mais simplement de Faerie. Nous remiserons donc joyeusement au placard, hormis quelques légères allusions que nous laisserons doucettement suinter, la Déesse Dana et ses Tuatha De Danann, pour nous intéresser uniquement au petit peuple des Celtic Faeries. 

A ce que d'aucuns, dont vous lecteurs j'espère ne faites pas partie, ne voient que comme une dégénérescence de ces Dieux et Héros des premiers âges, alors même que les Faeries parcouraient déjà la Terre bien avant que l'Homme et ses rêveries ne viennent lui-même, on ne sait trop comment, sans doute par un quelconque jeu du hasard, y mettre les pieds. 

A la frontière de l'invisible, à la lisière des sombres bois touffus de notre enfance, au cœur des vallées enchanteresses de nos premiers émois, au plus profond des landes, des fondrières et des tourbières, alors que le temps fait insidieusement son œuvre, allez ! Allez, encore et toujours par les chemins aventureux du Rêve ! 

Quand les brumes s'étirent à la tombée du soir, quand la lune est argentée, toute joufflue et bien haute, allez ! Tournez neuf fois autour de la colline aux Fées dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, avancez maintenant d'un pas, et... entrez.


MON AVIS 


Celtic Faeries est un superbe ouvrage de Jean-Baptiste Monge, paru aux Editions Au Bord des Continents, préfacé par Pierre Dubois, l'elficologue. A la fois théorique et beau livre aux magnifiques illustrations, ce livre se penche en particulier sur la communauté du petit peuple de l'Irlande, de l'Ecosse, de l'Angleterre, et du monde Anglo-Saxon en général. On y retrouve les leprechauns, les Brownies, ou encore les Hobgobelins et autres Cluricaunes, sans oublier quelques merveilleuses fées... le tout sublimé par les magnifiques illustrations de Jean-Baptisme Monge dont le style à la fois délicat et créatif, au détail ciselé, colle merveilleusement bien à cet univers et vous laisse des étoiles plein les yeux...