mardi 21 novembre 2017

UN LIVRE, UN THE...


Heartless
Marissa Meyer
Editions PKJ
Fantasy

Heartless, l'histoire de la Reine de Coeur d'Alice au Pays des Merveilles, roman de Marissa Meyer, la même autrice que l'excellente série des "Chroniques Lunaires", cela devrait me plaire...

lundi 20 novembre 2017

J'AI LU : LES HERBES DE LA LUNE - TOME 1


Les Herbes de la Lune
Tome 1
Anne Laure
Editions du Chat Noir
Collection Cheschire
Fantasy - YA


"Elle est différente, c’est certain. Pas seulement différente des autres filles. Elle est Autre."

Aussi sûrement que ses cauchemars récurrents ne sont pas le fruit de son imagination, l’univers que s’apprête à découvrir Abigail va lui ouvrir les portes de son passé, mais aussi de son avenir. 
Les brumes mystérieuses de la lande, la force destructrice de la mer, la célébration du solstice d’hiver et la fête celtique de l’Alban Arthan : autant de secrets que la jeune étudiante ne pouvait soupçonner. 
À présent, Abigail devra puiser dans la puissance du cycle lunaire pour affronter son destin qui s’est rapidement mis en marche. Bien trop rapidement...


MON AVIS

Une plume gracieuse et élégante happe d'emblée l'intérêt du lecteur, une plume précise et poétique, pleine de charme et d'émotion (si l'on fait abstraction des fautes d'orthographe en 2e partie de roman ! Encore une fois, l'orthographe doit être irréprochable dans une oeuvre littéraire, les Editions du Chat Noir ont-elles une correctrice/correcteur digne de ce nom ? Je ne parviens plus à tolérer ce manquement). 

Le récit se découpe comme un journal de bord, avec la date et la lunaison. Les cycles lunaires ponctuent les chapitres, on côtoie la mythologie celtique (peut-être pas assez à mon goût), le jargon de l'herboristerie et le pouvoir des herbes, l'importance de la communion avec la nature, les phases et effets de la lune, les légendes celtes et d'extraordinaires ambiances que l'auteur décrit avec brio. 

On suit Abigail, une jeune étudiante en histoire médiévale que sa grand-mère a élevée depuis ses six ans, après le décès de ses parents. Sa vie va basculer à l'approche de l'Alban Arthan, la fête du solstice d'Hiver. 

Loin d'être une tête brûlée, Abigail est une héroïne intelligente, elle apprend, s'interroge, doute, se trompe, réfléchit... Elle peut compter sur l'appui indéfectible de Ler, un herboriste qui la prend sous son aile, mais parfois, elle est bien seule pour affronter quelques événements qui la dépassent. Avec Ler, plusieurs personnages secondaires se révèlent également attachants - ou détestables... Le lecteur partage les émotions extrêmement bien dépeintes de notre héroïne, tout autant que les portraits de la nature et des éléments eux-mêmes, quasiment des personnages à part entière de ce roman. J'ai particulièrement aimé les atmosphères, la plume de l'autrice a décrit les questionnements d'Abigail avec sensibilité. On retrouve la lutte entre le Bien et le mal, et le lecteur est en demande de la suite car le tome 2 réserve certainement bien des surprises... 

"Les Herbes de la Lune" me rappelle "Finisterrae" de Jeanne Bocquenet-Carle, autre roman fantasy au milieu druidique que j'avais beaucoup aimé.

jeudi 16 novembre 2017

UN LIVRE, UN THE...


Les Herbes de la Lune
Anne Laure
Editions Le Chat Noir
Fantasy


Ma Chronique à suivre prochainement... Mais d'ores et déjà, je peux dire que j'apprécie beaucoup cette lecture ! 

lundi 13 novembre 2017

J'AI LU : LA MAGIE DE PARIS


La Magie de Paris
Tome 1 : 
Le Coeur et le Sabre
Olivier Gay
Editions Castelmore
Urban Fantasy, YA


Du haut de son mètre quatre-vingt-trois, Chloé est capable de vaincre n'importe qui à l'escrime. Mais lorsqu'elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étrange créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance.
A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de ce combat et elle se sent... différente et plus puissante. L'heure des révélations à sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l'a liée à lui.
Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l'épée, de courses sur les toits, de sortilèges et d'ennemis implacables.
Un monde dans lequel elle n'a pas sa place.

MON AVIS

D'emblée on entre dans l'histoire, le récit est vivant et plutôt accrocheur. Mais...

Chloé est une étudiante sans beaucoup de grâce ni de charme particulier (je persiste à dire qu'une héroïne de roman doit avoir un peu de chic, de panache et de l'éducation, cela donne le bon exemple aux ados). 1,83 m est une taille plutôt agréable pour une femme, mais pour une jeune fille cela peut être un complexe, sans compter l'introversion de Chloé. De plus, on n'imagine pas vraiment son visage, mis à part ses mâchoires carrées, alors que celui de Thomas est bien mieux décrit...
Voilà, déjà, je n'ai pas complètement accroché avec Chloé... Mais elle est sympa.

Chloé (je ne me souvenais pas du prénom de l'héroïne, lorsqu'il est signifié au cours du tome 9, je me demandais qui était Chloé ! Tout cela pour dire que le roman est écrit à la première personne, du coup on oublie un peu son prénom...) Chloé donc, est une jeune championne d'escrime. Un soir, dans le gymnase de son lycée alors qu'elle s'entraîne seule, elle va assister à un combat entre un nouveau camarade de classe et un drôle de personnage armé d'une épée. Celui-ci va quasiment tuer Chloé lorsqu'elle va vouloir prêter main forte à Thomas. Ce dernier, pour lui sauver la vie, n'aura d'autre choix que de la faire "Chevalier" selon un rituel magique. Thomas est un Mage, et Chloé n'aura de cesse de le poursuivre pour avoir des réponses à toutes les questions qu'elle se pose à propos de son nouvel état et de son nouveau "job". Et cette quête obsessionnelle l'amènera à être mêlée aux événements de ce monde magique, car en bon Chevalier, elle se doit désormais de protéger Thomas et en ressent le besoin.

Le lecteur est emporté par l'histoire, même si l'action n'est pas toujours intense, le récit est rythmé, on ne reste pas une seconde sur le bord de la route, il n'y a pas de longueurs et l'ensemble est plaisant, mais quelques imperfections ne passent pas inaperçues, hélas...

De la simple faute d'orthographe (pour moi, dans un roman, c'est inexcusable) à la faute de français, (comme par exemple "avoir l'air maligne" au lieu de "avoir l'air malin" -c'est l'air qui est malin, non pas la fille- un écrivain se doit savoir cela),  de syntaxe ou de non emploi du conditionnel,  ce roman fut lourd à digérer à ce niveau, bien que la dernière partie du roman soit plus "digeste" de ce point de vue là. L'écriture est honnête mais sans plus, on ne peut pas parler de "belle plume", car sans manquer réellement de vocabulaire, le récit esquive toute envolée et toute magie littéraire. 

Ce roman est captivant mais sans vraiment d'originalité, malgré ce que la jolie couverture promettait... Par contre, il n'y a pas de temps mort, c'est pour cette raison que je suis allée au bout de ma lecture et qu'au final, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! La narration avait bien quelque chose d'efficace malgré tout... 

L'étrange et singulière fin me laisse... dubitative. Bien sur, elle appelle très fort la suite, mais je suis tout de même restée avec une impression bizarre, saugrenue, presque dissonante, pas déplaisante pour autant, mais elle m'a un petit peu dérangée... Et pourtant le lecteur ne s'attend pas le moins du monde à cette fin de tome... Lirai-je la suite ? Je pense que oui, je veux savoir...

jeudi 2 novembre 2017

UN LIVRE, UN THE...


La Magie de Paris
Tome 1 :
Le Coeur et le Sabre
Olivier Gay
Editions Castelmore
Fantasy, YA

Ma lecture en cours...

Prochaine chronique à paraître sur ce blog et sur Babelio


samedi 28 octobre 2017

J'AI LU : LE PENSIONNAT DE MLLE GERALDINE - TOME 4


Le Pensionnat de Mlle Géraldine
Tome 4
Artifices et Arbaletes
Gail Carriger
Editions Orbit / J'Ai Lu
Fantasy Steampunk



C’est une chose d’apprendre à faire la révérence. C’en est une autre que de savoir faire la révérence en lançant un poignard. Bienvenue au pensionnat de Mlle Géraldine. Apprendre l’art de l’espionnage au sein de l’école volante de Mlle Géraldine est devenu fastidieux pour Sophronia, privée de la présence de Savon à ses côtés. Elle préférerait utiliser ses talents pour contrarier les plans des Vinaigriers, mais ses maints avertissements au sujet des lâches intentions de ces derniers sont encore et toujours ignorés et Sophronia ne sait plus à qui se fier. Quelles informations détient le bourru dewan de Sa Majesté ? Dans quel camp se place l’élégant vampire Lord Akeldama ? Une seule chose est certaine : un complot d’envergure se trame, et Sophronia doit se préparer à sauver ses amis, son école et Londres tout entier du désastre à venir - sans jamais se départir de son spectaculaire raffinement, bien évidemment. 
Découvrez le destin de notre jeune héroïne alors qu’elle met enfin en pratique ses années d’entraînement, dans ce quatrième et dernier volume du Pensionnat de Mlle Géraldine.


MON AVIS
(Sans Spoiler)

Snifff... Le dirigeable steampunk, si "so british", de Mademoiselle Géraldine et ses jeunes pensionnaires ne reviendra pas pour un 5e tome... Hélas, Gail Carriger termine là les études et aventures en espionnage de la jeune Sophronia Temminnick. J'ai adoré cette série très originale, très fraîche et addictive. Je me souviens avoir eu le même regret lors de la fin de la série du "Protectorat de l'Ombrelle" de la même autrice. Décidément...

Au début du livre, le lecteur découvre un plan du dirigeable-école, plan qui lui sera fort utile par la suite, cependant, ce plan aurait été le bienvenu dès le tome 1 de la série.

Après un début de roman pas très dynamique, il faut bien l'avouer, (pourtant tellement plaisant avec ce Noël londonien !) mais rempli de délicieuses mondanités et de fanfreluches, Sophronia prend les choses en main, et l'action revient en force. Ou plutôt devrai-je préciser : les Vinaigriers reprennent du service pour poursuivre leur sinistre but, et Sophronia riposte, elle le fait avec le panache qu'on lui connaissait déjà. 
Au second plan, tissée sur l'intrigue, se poursuit la romance entre Sophronia et Savon, nos deux amoureux sauront se montrer opiniâtres pour imposer leur choix de vie, en toute discrétion, en raison des "convenances" de la société de cette époque. 
Les événements et la mise en place des personnage préparent à la saga du Protectorat de l'Ombrelle (écrit avant cette série) où l'on retrouve quelques personnages dont l'incomparable dandy vampire, j'ai nommé l'élégant Lord Akeldama, mais encore Vieve Lefoux, ou Lord Maccon dont on susurre l'arrivée au BUR, et quelques autres.  
Action trépidante et palpitante, révélations, humour, sans oublier un retournement d'alliance tout à fait bienvenu, la fin des aventures de notre jeune "James Bond Girl" victorienne était magnifique et efficace. L'épilogue laisse le lecteur sous le charme... Je vais vraiment regretter ce dirigeable...

mercredi 25 octobre 2017

UN LIVRE, UN THE...


Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine
Tome 4 :
Artifices et Arbalettes
Gail Carriger
Le Livre de Poche / Orbit