dimanche 26 janvier 2020

UN LIVRE, UN THE...


L'Homme qui Savait la Langue des Serpents
Andrüs Kivirähk
Editions Le Tripode Attila
Fantastique

Thé Douchka de Dammann Frères
Macarons du  Marché de Noël


Empreint de réalisme magique et d'un souffle inspiré des sagas islandaises, L'Homme qui Savait la Langue des Serpents révèle l'humour et l'imagination délirante d'Andrus Kivirähk. Le roman qui connaît un immense succès depuis sa parution en 2007 en Estonie, retrace dans une époque médiévale réinventée la vie d'un homme qui, habitant dans la forêt, voit le monde de ses ancêtres disparaître et la modernité l'emporter.


Une amie m'a gentiment prêté ce roman, je ne sais pas du tout si je vais aimer ou pas, mais les chroniques dithyrambiques qui l'accompagnent partout, notamment sur Babelio, seraient plutôt un gage de confiance... Et mon amie a aimé ce roman...
Il parait être un petit peu décalé, mais plein d'humour et de culture. Attention avec le coté décalé, l'absurde et moi ne faisons pas bon ménage... (je ne ris pas du tout avec Terry Pratchett par exemple, je m'ennuie), mais bon, on va voir... j'aime les découvertes ! De plus, il a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire en 2014, gage de qualité.
J'émets tout de même une petite réserve... on en reparle quand je l'aurai lu ! 😉

vendredi 24 janvier 2020

LES COUPS DE COEUR DE MES LIBRAIRES

Librairie Point Virgule - 15000 Aurillac 


Chez mes libraires, on partage ses coups de coeur sur Youtube. J'aime bien ça, donner envie de lire un livre parce qu'on l'a apprécié, aimé, parce qu'il ne nous a pas laissé indifférent(e). 

Le premier c'est "Cadavre Exquis" d'Augustina Bazterrica, chez Flammarion, dont on parle pas mal sur Booktube, en avis divergents. Je ne l'ai pas lu, je n'ai donc pas d'opinion, on va laisser Sandrine nous en parler. 
Le second, est un album jeunesse "Le Livre du Livre du Livre", de Julien Baer chez Hélios, une bien jolie idée de lecture et de découverte pour les petits, c'est le coup de coeur d'Adèle.







mercredi 22 janvier 2020

J'AI LU : MARJANE TOME 1 : LA CRYPTE


Marjane 
Tome 1 :
La Crypte
Marie Pavlenko
Editions PKJ
Fantastique


En plein coeur de Paris, les Ninns, que les hommes surnomment "vampires", ont bâti une incroyable Résidence secrète dont les humains ne soupçonnent rien. C’est là qu’a grandi Marjane, qui, jusqu’à ses 17 ans, croyait faire partie du clan. L’assassinat de son père va bouleverser son existence. Accusée de trahison, elle est obligée de s’enfuir. Avec l’aide de son amie Ashley et du mystérieux Mats, Marjane découvre alors un monde hostile, peuplé de créatures fantastiques qui hantent la ville. Elle y apprend la vérité sur son père, mais sa quête la conduira bien plus loin, sur la piste de terribles secrets…



MON AVIS
(Sans Spoiler)


J'avais beaucoup aimé "Le Livre de Saskia", de la même autrice, je me suis laissée tenter pour cette autre histoire et ce fut une belle surprise, on ne s'ennuie pas une seconde, l'action est très présente tout au long du roman ainsi que mystères et rebondissements, de plus, on revisite Paris sous un autre angle... 

On fait la connaissance de Marjane, notre héroïne. Après l'assassinat de son père, elle doit fuir la Résidence des Ninns (vampires), un endroit dans le Paris d'aujourd'hui, insoupçonné des humains, telle une ville clandestine. Accompagnée de Jack, son fidèle corkan, et d'Andras, son majordome, elle va aller de surprise en surprise, découvrir les créatures fantastiques les plus bizarres mais pas les plus hostiles, sur qui elle pourra compter dans sa fuite et sa quête. Car Marjane va découvrir ce qu'est la Crypte, pourquoi son père a été assassiné, mais aussi son "Autre". Les ennemis d'hier peuvent devenir les amis d'aujourd'hui... 

Marjane est une jeune fille courageuse, un petit peu impétueuse, mais intelligente et réfléchie, de plus, ses faiblesses en font une héroïne tout à fait crédible et attachante, j'ai bien aimé Andras, son majordome, qui est un atout pour elle, j'ai adoré Jack, son corkan (un genre de chat ailé). Son amie Ashley est nettement moins charismatique, mais elle est sympa et aide bien notre héroïne. Tous les personnages sont bien travaillés et le roman est très bien documenté sur Paris. Bref, j'ai vraiment aimé cette lecture ! 

Le seul bémol : les fautes d'orthographe, suffisamment inconcevables pour le signaler ici.

dimanche 19 janvier 2020

UN LIVRE, UN THE...


Le Bal des Ombres
Joseph O'Connor
Editions Rivages
Roman- Littérature Irlandaise

Thé "Mon Petit Chocolat" de Dammann Frères
Galette des Rois : Maison Proumen Aurillac


On a ici une fiction historique sur la vie de Bram Stocker, l'auteur de Dracula, au temps où il était encore administrateur du théâtre Lycéum à Londres et avait pour amis Ellen Terry, la Sarah Bernhardt anglaise, et Henry Irving, grand tragédien shakespearien propriétaire de ce même  théâtre. 
Bram Stocker était Irlandais, né à Contarf, un quartier au nord-est de Dublin, fonctionnaire dans la capitale irlandaise, mais passionné de théâtre, il changea de vie dès qu'il rencontra Irving venu jouer une pièce à Dublin. Dans ce roman, outre Hellen Terry, on va croiser Oscar Wilde, vivre dans le Londres victorien dans l'ombre des crimes de Jack l'Eventreur. 

Ce livre permet de mieux connaître l'auteur de Dracula, et de le dissocier de son oeuvre. Mais il faut savoir que Dracula n'est pas le seul roman de l'auteur, il en a écrit 12, ainsi qu'une foultitude de nouvelles. J'ai hâte d'en connaitre un petit peu plus sur Bram Stocker.

Le titre m'a inspirée, et le pitch de la 4e de couv aussi, je les lis rarement, mais là, ce fut le cas, (je me méfie un petit peu quand je suis attirée par la couverture...) on nous annonce une oeuvre pleine de charme et d'esprit, j'aime ce genre de roman en dehors de la littérature de l'imaginaire. 
Je vous souhaite de belles lectures ! 

vendredi 17 janvier 2020

J'AI LU : COEUR D'ENCRE TOME 1


Coeur d'Encre
Cornelia Funke
Editions Hachette
Fantastique - Littérature Jeunesse



Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d'histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à la porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours...



MON AVIS
(Sans Spoiler)


Ce roman original et très réussi a été écrit par amour des livres, la plume de Cornelia Funke, précise, poétique et jolie, nous entraîne dans un univers fabuleux. Il y a quelques années déjà que j'ai lu ce roman, mais je me souviens avoir adoré cette lecture. Magie, pouvoir, danger, mystère et suspense enchantent le lecteur pour son plus grand plaisir. 

Meggie, la jeune héroïne est très attachante, la relation qu'elle a avec son papa, Mo, est tendre et fusionnelle, ces deux héros amoureux et respectueux des livres emmènent le lecteur dans un monde où les ouvrages prennent vie au son de la voix de Mo. La maman de Meggie a disparu un jour, sans retour, lorsque celle-ci était encore toute petite. 
Un soir, un inconnu du nom de Doigt de Poussière va frapper à la porte de leur maison et ce sera là le début des aventures... On entre tout de suite dans le vif du sujet, sans temps mort, on voyage dans un autre monde, de plus, le style narratif coïncide avec le personnage qui correspond au chapitre en cours, ce qui rend le récit très vivant.

Cette histoire m'a totalement charmée, même si les "méchants" ne le sont pas à demi.
Si vous ne connaissez pas ce roman, devenu un classique du genre, ouvrez-le vite, Meggie, Mo, Elinor et Doigt de Poussière n'attendent que vous pour vous transporter dans la magie des livres...

A noter que ce roman peut être lu par des adultes sans risque d'ennui, c'est comme Harry Potter, il peut être lu par tous.

"Quand elle ouvrit le livre, le froissement des pages fut comme une promesse."


"Quand tu emportes un livre, il se passe quelque chose d'étrange : il se met à rassembler tes souvenirs, et, plus tard, il suffit que tu l'ouvres pour te retrouver à l'endroit même où tu l'avais lu. Dès les premiers mots, tout revient, les images, les odeurs, la glace que tu mangeais alors... Crois moi, les livres sont comme le papier dont on se sert pour attraper les mouches. Les souvenirs ne s'accrochent nulle part aussi bien que sur les feuilles de papier imprimé."


mercredi 15 janvier 2020

J'AI LU : L'ETRANGE POUVOIR DE FINLEY JANE


Steampunk Chronicles
Tome 1
L'Etrange Pouvoir de Finley Jane
Kady Cross
Editions Darkiss
Steampunk


Londres 1897, âge des automates pensants et du Dr Jekyll… 
Finley Jayne, 16 ans, a un sacré problème : depuis quelques mois, deux personnalités opposées cohabitent à l’intérieur d’elle ! Et son côté sombre tout à la fois l’effraie et lui joue des tours. Que lui arrive-t-il ? A qui peut-elle en parler ? Et d’où lui viennent soudain cette force et ces colères extraordinaires ? Une nuit, alors qu’elle vient d’administrer une correction à un jeune lord qui tentait d’abuser d’elle, elle fuit à toute vitesse sur son vélo et… percute de plein fouet Griffin, duc de Greythorne, qui la ramène à son manoir pour la soigner. 
Cette rencontre va bouleverser sa vie et la lancer dans de folles péripéties : Griffin et son petit groupe d’amis aux pouvoirs prodigieux sont en effet à la recherche du dangereux Machiniste, un inventeur mégalo assisté d’une armée d’automates, qui brigue la couronne d’Angleterre…


MON AVIS  
(Sans Spoiler)

Dès que l'on fait la connaissance de cette étonnante jeune fille, on sent qu'elle va énerver un petit peu le lecteur avec ses pulsions non maîtrisées, son langage parfois châtié et sa double personnalité... et bien, à ma grande surprise, ce ne fut pas le cas. Je déteste les héroïnes mal dégrossies, mais j'ai bien aimé Finley Jayne parce qu'elle est intelligente, qu'elle évolue et qu'en dehors de son coté sombre, elle est plutôt timide et discrète.

Donc notre héroïne déploie une force un tantinet surhumaine dès qu'elle se sent agressée, en danger etc... C'est en voulant justement défendre sa vertu qu'elle inflige une bonne correction à l'affreux bourgeois qui l'emploie. Et c'est juste après qu'elle atterrit dans les roues du monocycle du jeune lord Griffin, duc du royaume, qui la prend sous son aile. La voici au manoir de ce jeune noble, qui lui même, en compagnie de deux amis aux dons tout aussi étonnants et atypiques que celui de Finley, mène quelques activités occultes et aura besoin des talents de la jeune fille pour contrer les plans du "Machiniste" et sauver l'Empire Britannique.

J'ai bien aimé l'histoire, les personnages, l'univers steampunk, sa mythologie, avec ce petit air "Voyage au centre de la Terre". La romance entre Griffin et Finley n'est pas envahissante, elle est très légèrement évoquée. Mais le coeur de Finley balance entre Griffin et Jack, caïd et chef de la pègre de Whitechapel. Les deux amoureux de notre héroïne, aux antipodes l'un de l'autre, rappellent le coté Jekyll et Hyde de la jeune fille qui ne semble pourtant appréciée que pour sa face sombre... 

La plume est plaisante à lire et le récit intéressant à suivre, malgré quelques explications scientifiques que l'on pourrait trouver lourdes bien qu'elles ne m'aient pas du tout ennuyée. L'intrigue est originale, elle manque par moments d'une construction plus élaborée mais l'ensemble se lit très agréablement, un léger regret : le dénouement est un petit peu prévisible. Ce fut une bonne lecture et à l'heure où je rédige cette chronique, j'ai déjà lu le tome 2, que j'ai encore mieux aimé, on en reparle plus tard...

mardi 14 janvier 2020

UN LIVRE, UN THE...


La Police des Fleurs, des Arbres et des Forêts
Romain Puértolas
Editions Albin Michel
Enquête Policière - Suspense

Thé de Noël de Dammann Frères
(Thé Noir - Orange - Ananas - Marasquin)
Pâtisserie : Financier aux Framboises 
Maison Proumen Aurillac



Une fleur que tout le monde recherche pourrait être la clef du mystère qui s'est emparé du petit village de P. durant la canicule de l'été 1961. Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puertolas déjoue tous les codes. 

Je dois dire qu'avec ce pitch sur la 4e de couverture, je n'ai pas pu résister à l'envie d'acheter ce livre, j'aime bien quand les 4e de couvertures sont brèves et alléchantes et que surtout elle ne dévoilent rien.
Il parait que ce roman vaut le détour, j'en ai entendu et lu du bien, il est très bien noté sur Babelio, je le lirai prochainement, mais il y a du monde dans ma PAL, lol  je ne sais plus par quel livre je vais enchaîner quand j'aurais terminé ma lecture, d'autant plus qu'en ce moment, je lis peu de temps par jour... Alors je n'avance pas très vite... Il va falloir que je m'organise un petit peu mieux lol