samedi 10 novembre 2018

UN LIVRE, UN THE...


Les Chroniques de MacKayla Lane
Tome 2
Fièvre Rouge
Karen Mary Moning
Editions J'Ai Lu
Urban Fantasy, Bit Lit 


Un thé vert (de marque très moyenne, je n'avais plus de Damman, tant pis...) quelques délicieux macarons de la Maison Proumen, des petits raisins enrobés de chocolat de la boutique Douceurs, et un roman d'une série dont j'ai adoré le tome 1, Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 2 : Fièvre Rouge, de Karen Mary Moning, et me voilà en Irlande, à Dublin, et même si je voyage par le truchement de cet ouvrage, je suis aux anges.
Des anges, il y en a nettement moins dans le livre lol, les créatures y sont moins célestes, lol mais il est tellement "choubidouwoouap", en bref, il décoiffe tellement, que je ne lâche pas ma lecture. C'est l'une des meilleures saga d'Urban Fantasy que je connaisse.
Je vous souhaite une excellente journée de dimanche, et de belles lectures.
A très bientôt pour de nouvelles rencontres de papier...

jeudi 8 novembre 2018

J'AI LU : PETITS ROMANS NOIRS IRLANDAIS


Petits Romans Noirs Irlandais
Collectif
Peter Haining (éditeur scientifique)
Editions Rivages Noirs
Policier - SF



Cette anthologie de 18 nouvelles policières, pour la plupart inédites, réunit les plus grands écrivains irlandais : James Joyce, William Trevor, Liam O’Flaherty, Elisabeth Bowen, Brendan Behan, Lord Dunsany, Flann O’Brien, Sean O’Faolain, Nicholas Blake (alias le poète Cecil Day Lewis) sans oublier Peter Cheyney. Crimes passionnels, histoires de détectives, meurtres et cambriolages sont illustrés ici par des textes allusifs, cruels, humoristiques, poétiques, ou parfois tragiques qui réjouiront les amateurs à l’affût de curiosités littéraires. 



MON AVIS
(Sans Spoiler)

Petits romans noirs irlandais... Dans cette compilation, il y a du noir nuancé, du noir tranche de vie, du noir triste, du noir tragique et même du noir plus sombre que la Guiness, mais dans l'ensemble, entre crimes, cambriolages et histoires glauques, ces dix-huit nouvelles policières sont vraiment noires de chez noir ! Une seule relève du Fantastique : "La Femme de mes Rêves" de Peter Cheney. 
Ces récits vont du Moyen-Âge à nos jours, mais les dates de parution des nouvelles ne sont pas signalées.
La nationalité irlandaise des auteurs a été le mode de sélection pour réunir ces auteurs, déjà tous célèbres mais pas toujours dans le genre policier, comme par exemple James Joyce. Une courte biographie des auteurs est fournie à la fin du livre. 

Les plumes sont efficaces, et la noirceur aussi. Les nouvelles sont composites et diversement passionnantes, le ton également, puisqu'il s'agit d'un livre collectif, et l'intérêt de la lecture varie plus ou moins selon les plumes des auteurs. 
L'atout réside dans l'alternance de ton et de sujet, mais certaines nouvelles correspondent plus ou moins aux attentes d'un lecteur donné que d'autres. Ces crimes, délits, et petites curiosités littéraires aboutissent à une lecture agréable malgré tout.

mercredi 7 novembre 2018

J'AI LU : LE CLUB DES PHILOSOPHES AMATEURS


Le Club des Philosophes Amateurs
Alexander McCall Smith
Editions du Masque
Policier


Lorsqu'un corps, tombé du balcon de la salle de concert, atterrit quasiment à ses pieds, Isabel, philosophe à ses heures, décide que le destin l'a chargée d'élucider la triste fin du jeune homme et entreprend de questionner son entourage. Ce qu'elle découvre dans cette bourgeoise et tranquille ville d’Édimbourg n'est pas joli : corruption, jalousie, haine et avidité abondent... Comme son illustre consœur Miss Marple, Isabel met son nez là où cela dérange et se fait un malin plaisir à dévoiler les faiblesses de ses congénères. Délicieuse et tout à fait originale, elle enchantera les fans du policier à l'anglaise... et du divertissement intelligent !

MON AVIS
(Sans Spoiler)

D'emblée, on entre dans le vif du sujet car l'action du roman commence au théâtre, où un corps est jeté du balcon du "paradis", dernier étage de la salle de concert. Puis Isabel Dalhousie, notre héroïne, décide d'enquêter sur cette mort étrange et subite. Ensuite, c'est long... long... long... très long car on se perd dans les réflexions et pensées et les questionnements moraux d'Isabel Dalhousie. 

Une action ou un dialogue commence dans un chapitre, les protagonistes se séparent et le même dialogue ou la même action se poursuit en flash back dans le chapitre suivant, non sans être, entre temps, passé par diverses considérations philosophiques accessibles au lecteur, certes, mais longues à digérer et totalement à coté du sujet. Réflexions de l'héroïne, elle même rédactrice en chef d'une revue, réflexions de Grace, son employée de maison, et de Cat, sa nièce et d'untel, et d'un autre etc...
J'ai souffert... J'ai même sauté quelques passages qui n'avaient rien à voir avec la scène en question et n'apportaient absolument rien à l'enquête, car on s'égare dans la vie des proches d'Isabel... C'était bavarder pour bavarder, soporifique à souhait, je me suis ennuyée et pourtant ce roman est intelligent, sans compter qu'il fleure bon le thé bien chaud et les cookies au beurre.

Outre la plume agréable à lire (malgré quelques coquilles mal corrigées) les personnages sont sympathiques, mais l'enquête quasi inexistante. Beaucoup de charme se dégage pourtant de ce récit, car nous somme en Ecosse, à Edimbourg, un cadre enchanteur, cela a suffit pour retenir mon attention, mais au final, après le "dénouement", mon impression est "tout ça pour ça"...

lundi 5 novembre 2018

J'AI LU : SOUS LA GLACE


Sous la Glace
Louise Penny
Editions Actes Sud
Collection Babel Noir
Polar


Lorsque l'inspecteur Armand Gamache est chargé d'enquêter sur un nouveau meurtre survenu au sein de la petite communauté de Three Pines, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que la victime ne manquera à personne. D'ailleurs, personne ne l'a vue se faire électrocuter en plein milieu d'un lac gelé lors d'une compétition de curling. Pourtant, il y a forcément eu des témoins…

MON AVIS
(Sans Spoiler)

On retrouve les protagonistes du tome 1, les habitants de Three Pines, l'inspecteur Armand Gamache et son équipe policière. Mais bye bye la flamboyance automnale, nous sommes en décembre, c'est Noël à Three Pines...  Entre courses de Noël, compétition de curling, l'ambiance très cosy près de la cheminée et surtout le froid glacial de l'hiver canadien, l'enquête ne vas pas être simple pour notre inspecteur québécois car il aura l'occasion d'être dérouté plusieurs fois. 
La victime, la dénommée C.C. de Poitiers, était aux antipodes d'être une femme sympathique et bienveillante, certes, mais la recherche de son assassin va être des plus complexes... D'autant plus qu'un autre crime ayant eu lieu à Montréal la veille de Noël, quand quelques habitants de Three Pines étaient sur place, va télescoper cette affaire et troubler la réflexion d'Armand Gamache. 
Notre inspecteur va tourner et retourner les circonstances de la mort de C.C., la manière dont elle a été électrocutée sur sa chaise, sur un lac gelé, pendant un match de curling, et ces réflexions, le lecteur les fait en même temps. J'avais échafaudé quelques hypothèses, parmi lesquelles figurait la bonne réponse, mais je n'ai pas retenu ma suggestion... et pourtant ! Car il y en a des suspects potentiels dans cette affaire ! 

Tout cela pour dire que cette enquête, finement tricotée, est des plus machiavéliques en matière de changements de cap, de détournements de réflexions, des indices sont pourtant semés par-ci par là, mais on ne les voit pas toujours, on se laisse embarquer, on tourne les pages, on veut savoir, ce n'est qu'à la toute fin du roman que l'autrice, après avoir brouillé mille pistes, consent enfin à nous livrer la solution. Sachez qu'à la page 430, on ne sait toujours pas qui à tué C.C. de Poitiers ! 
J'ai adoré ma lecture ! 

samedi 3 novembre 2018

UN LIVRE, UN THE...


Le Club des Philosophes Amateurs
Alexander McCall Smith
Editions Le Masque
Polar

Une nouvelle série policière ! Je viens de commencer le tome 1 du premier tome consacré aux enquêtes d'Isabel Dalhousie, une philosophe écossaise, pour l'instant, c'est vraiment très sympathique... 
Ma chronique sur "Sous la Glace", la 2e enquête de l'inspecteur Gamache à Three Pines, sera bientôt en ligne, je me suis régalée avec ce polar dans lequel les pistes sont brouillées à souhait. 
Plein de nouvelles sorties en novembre, dont le tome 3 des Détectives du Yorkshire de Julia Chapman, le tome 7 de Gardiens des Cités Perdues, le tome 1 du Pouvoir du Temps, de Violaine Janeau, le Château des Brumes de Kerstin Gier, le Train vers l'Impossible de P.G. Bell, et bien d'autres titres que je présenterai ici lors de leur sortie...

Et vous, avez vous de nouvelles envies livresques, fait de nouvelles acquisitions ? 

Je vous souhaite un bon dimanche et une excellente semaine de lecture !

vendredi 26 octobre 2018

COUP DE COEUR !


Romanesque 
La Folle Aventure de la Langue Française
Lorànt Deutch
Editions Michel Lafon


Après Paris et les routes de France, Lorànt Deutsch aborde un sujet passionnant où son talent de conteur fait merveille ! Plein feux sur le "roman", la langue romaine issue du latin de Jules César, enrichie et transformée au fil des invasions et de nos propres conquêtes, avec le germanique (les Francs) le nordique (les Vikings) l'arabe (les Croisades) l'italien (à la Renaissance)... avant de devenir le français triomphant dans toutes les cours de l'Europe grâce à nos philosophes du XVIIIe siècle, et celui avec lequel on communique aujourd'hui.

J'ai commencé à le lire, car je ne résiste jamais à un ouvrage de Lorànt Deutch, et croyez moi, il est aussi passionnant qu'un polar ! 

Extraits : 

Dès lors, notre langue gallo-romaine va se trouver au contact d'influences bariolées : ces nouveaux arrivants vont faire éclater le latin en plusieurs dialectes dont les influences sont parfois encore sensibles aujourd'hui. Et voilà la Gaule éparpillée façon puzzle... 

 .../... 

 Et les Francs alors ? Que deviennent-ils ? Evidemment parmi les Germains, ce sont eux qui vont avoir le plus grand ascendant sur le pays et la plus forte influence sur la future langue française. On l'a vu, ils étaient déjà présent en Gaule au IIIe siècle, certains s'étaient même sédentarisés, engagés par les Romains pour surveiller les frontières... Cette fois, ils reviennent en force et s'installent au nord de la Loire. Leurs vagues successives font peu à peu les imposer militairement partout, ils vont vaincre les derniers Romains, puis leurs confrères envahisseurs Alamans, Burgondes, Wisigoths. Ils vont progressivement unifier le pays et adopter le latin pour les mêmes raisons que les Gaulois vaincus qui, quatre siècles plus tôt, s'étaient eux-mêmes mis à la langue des Romains : le pouvoir, le commerce, la religion. L'histoire se répète, mais avec d'autres protagonistes.

dimanche 21 octobre 2018

J'AI LU : TERRE DE BRUME - TOME 1


Terre de Brume
Tome 1 :
Le Sanctuaire des Dieux
Cindy Van Wilder
Editions Rageot
Fantastique YA

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire des Prêtres de l'eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière. Au cours d'une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s'est levée... et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.


MON AVIS
(Sans Spoiler)


Merci à Babelio et aux Editions Rageot grâce à qui j'ai eu la chance et le plaisir de lire cet ouvrage avant sa sortie officielle.
Si je n'étais pas du tout entrée dans le monde des Outrepasseurs, de la même autrice, roman que j'avais trouvé violent et dans lequel je m'étais terriblement ennuyée, ici, dès la première page, j'ai été happée par la Brume, et celle-ci ne m'a pas lâchée jusqu'au dernier mot de l'ultime phrase de ce premier tome.

Déjà, avant d'ouvrir le livre, la beauté de la couverture nous emmène ailleurs, l'illustration est délicate et raffinée, et dès les premières phrases, on entre tout de suite dans l'histoire, sans temps mort, la plume de Cindy Van Wilder est experte et efficace.

L'univers mythologique de Terre de Brume est intense, surprenant, quasi enivrant car le lecteur est curieux d'aller plus loin. Les chapitres se succèdent selon deux différents points de vue : celui de Héra, et celui d'Intissar.

Une mystérieuse Brume a envahi la Terre, les peuples ont dû s'organiser pour survivre à ce cataclysme qui a supprimé le vent, l'eau, les poissons, les forêts... Seuls des sanctuaires dédiés à la magie des éléments demeurent à flan d'anciennes cimes, îlots dans l'immensité blanche, ils sont devenus de vraies villes, mais les discriminations, les croyances opposées, font que personne ne communique, personne se mélange.
Un petit bémol cependant, rien n'est expliqué sur la manière dont les peuples subsistent, il n'y a aucune explication sur ce qui remplace l'eau et comment on se nourrit... 

Nous suivons deux héroïnes, deux magiciennes, l'une, Héra, adepte de la magie de l'Eau et la seconde, Intissar, dite Inti, affiliée à la magie du Feu.
Héra, dont la mère prêtresse décéda le jour de l'arrivée de la Brume, était alors encore un bébé et fut confiée à Pylos, le passeur qui avait amené Mégare, la mère d'Héra et les prêtres au Mont Olympus. Héra considère Pylos comme son père d'adoption.
Intissar, quant à elle, peut voir de quoi est composée la Brume grâce à l'un de ses dons, elle viendra sur Taho, où vit Héra, prévenir les magiciens de l'Eau qu'une vague nuisible, issue de la Brume, file droit vers eux. 
La brume est dangereuse et funeste. Nos deux héroïnes vont s'allier et montrer un incroyable courage à défier cet "élément" toxique, trouver son origine et le combattre mais la quête sera périlleuse.
Avec cette brume, on fait la liaison avec notre réchauffement climatique, l'écologie, les éventuelles catastrophes que pourrait engendrer l'énergie nucléaire, c'est écrit intelligemment et le message est clair.

La fin de ce tome 1 est alléchante, outre l'action et les rebondissements tout au long de la lecture, le roman se termine en pleine surprise, en plein cliffangher, je ne m'attendais pas à cette fin de tome... Alors vite la suite !