mardi 31 mai 2016

LES MYSTERES DE LARISPEM


Les Mystères de Larispem
Tome 1 : Le Sang jamais n'oublie
Lucie Pierrat-Pajot
Illustrations : Donatien Mary
272 pages
Editions Gallimard Jeunesse
Fantasy Steampunk




LARISPEM 1899. Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d'un régime populiste, trois destins se croisent... Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l'apprentie louchébem et Nathanaël, l'orphelin au passé mystérieux. 
Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l'ombre d'une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ? 
 Maraudeuses, sabotages d'automates, livre indéchiffrable : au fil des ruelles de Paris se dessine un monde rétrofuturiste captivant. Un premier tome qui révèle le talent d'un nouvel auteur.

Ce roman part d'une bonne idée, le récit également, l'univers est riche et foisonnant, mâtiné de technologies novatrices, la plume, bien qu'honnête, reste cependant sans véritable éclat. Il est tout de même nécessaire de dire que l'auteure, Lucie Pierrat-Pajot, succède à Christelle Dabos (la Passe-Miroir), en effet, celle-ci l'a précédée au concours Premier Roman Jeunesse organisé par Gallimard et RTL. Inutile de dire que ce roman bénéficie de l'aura de curiosité suscité par la Passe-Miroir, (bien que les 2 romans n'aient rien à voir l'un avec l'autre), la découverte d'une telle pépite littéraire vaut bien que l'on s'intéresse à son successeur, on ne sait jamais, s'il était aussi bien...  Par contre, j'ai détesté les illustrations, mais elles reflètent très bien la noirceur du roman.

Avec Les Mystères de Larispem, on se retrouve dans le Paris de 1899, à une différence près avec l'Histoire : la Commune de 1871 fut gagnée par les Communards et depuis, Paris est devenue Larispem (Paris en argot boucher), une cité-état où les Bouchers constituent la caste dominatrice. Notre-Dame est devenue une gare (là, cela m'a déçue, on ne touche pas à Notre-Dame, même là !), la Tour Eiffel n'existe pas, (là aussi, cela fait mal lol) elle est remplacée par la Tour Verne (en hommage à Jules), mais celle-ci se trouve à la place du Sacré-Coeur sur les hauteurs de Montmartre...  Mais on vit à Larispem en toute égalité, sous le culte du "Progrès"...

Malgré un univers très recherché, un souffle fabuleux, une intrigue passionnante, et au final un roman bien ficelé, j'ai aimé moyennement cette lecture. Je l'ai pourtant très appréciée au début, puis mon intérêt s'est un tout petit peu émoussé... La lecture est lente, les 2 héroïnes vont et viennent sans que l'on ne saisisse vraiment leur but, on tourne en rond un bon moment dans l'orphelinat avec le héros... L'intrigue met du temps à décoller. Trop de sang et de noirceur dans ce roman, on y parle même de combats de coqs, de dépeçage de carcasses... 
Mais on ne peut qu'aimer Nathanaël (son prénom n'a rien à voir avec mon coup de coeur pour ce jeune héros lol), orphelin aux mystérieuses origines, Liberté, une as de l'horlogerie et Carmine, une apprentie louchebem (bouchère), bien que celles-ci soient voleuses. A la fin du livre, on a envie d'en savoir plus, on reste un peu sur notre faim... Et puis, on a du mal à situer le bien du mal, les 2 adversités, Les Frères du Sang et les Bouchers sont empreints des deux...

Lirai-je le tome 2 ? Je pense que oui, car le roman est tout de même très prenant.
Si je devais donner une note, je mettrai un 3,5 sur 5, car l'univers de ce roman est tellement riche qu'il serait injuste de ne pas reconnaître cette qualité.

4 commentaires:

  1. L'univers de la boucherie .... moi je ne lirais pas.
    Par contre j'espère que le 3ème tome de la Passe-Muraille ne mettra pas 3 ans à paraitre ...
    Bisous Nathanaëlle
    Bonne soirée
    Nat à Chat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis laissée tenter sans avoir lu la 4e couverture, mais ce roman mérite un regard, il est pas mal du tout, les bouchers sont relativement peu présents dans ce 1er tome, on suit surtout les 2 filles et l'orphelin, et les mystères de ce Paris-là sont tellement prenants qu'au final, on ne peut pas ne pas reconnaitre les qualités de ce livre.
      Pour la Passe-Miroir, la sortie "devrait" normalement (si l'on suit la logique au vu du laps de temps entre la parution du tome 1 et du tome 2, se situer à l'Automne 2016, patience... lol je suis autant sur le qui-vive que toi ! lol As tu vu le très beau site de l'auteure ? http://www.passe-miroir.com/

      Gros bisous Nat à Chat et les Poupettes

      Supprimer
  2. Malgré les défauts dont tu parles , il me tente bien ce roman. Merci Nathanaëlle et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il mérite le détour en effet, mais bon, il faut savoir que ce livre reste relativement sombre, mais pétri de mystères, et ça : j'achète ! lol
      Gros bisous Zoé et les Choupinettes

      Supprimer