dimanche 27 janvier 2019

UN LIVRE, UN THE...


Et Dieu se Leva du Pied Gauche
Oren Miller
Editions de l'Homme Sans Nom
Policier - Thriller

Thé : Noël à Vienne - Damann Frères
Tarte aux Framboises : Pâtisserie Llinarès - Aurillac


Troisième enquête de notre duo surdoué, j'ai nommés Evariste Fauconnier et Isabeau Le Du que l'on retrouve cette fois-ci à Venise, puis à Lyon, puis à Neufchâtel... mais je n'en suis qu'à la page 100, cependant les échanges entre nos deux enquêteurs sont toujours aussi vifs, intelligents, sarcastiques. Encore un roman dans lequel chaque détail compte, il faut être attentif à sa lecture... J'aime bien ce genre de polar. 
J'ai appris qu'un nouveau Louise Penny allait sortir en février, "Une Illusion d'Optique", et vous quelle sera votre prochaine lecture policière ?

mercredi 23 janvier 2019

J'AI LU : RENDEZ-VOUS AVEC LE MYSTERE


Les Détectives du Yorkshire
Tome 3
Rendez-Vous avec le Mystère
Julia Chapman
Editions Robert Laffont
Collection La Bête Noire
Policier - Cosy Mystery


La mort n'a pas dit son dernier mot. 
Le troisième tome de la série de cosy mysteries Les Détectives du Yorkshire, est déjà un succès ! 
Engagé par le notaire local, Matty Thistlethwaite, pour retrouver le certificat de décès d'une femme morte une vingtaine d'années plus tôt - et ainsi clore la succession de cette dernière -, Samson O'Brien, de l'Agence de Recherche des Vallons, s'imagine que l'affaire sera vite pliée. Mais le détective privé est sur le point de découvrir que les choses à Bruncliffe sont rarement aussi simples. En particulier quand Matty insiste pour que Delilah Metcalfe, qui connaît parfaitement la ville et tous ses habitants, collabore avec lui. Delilah, quant à elle, saute sur l'occasion d'aider son locataire, ne serait-ce que pour se changer les idées... 
En effet, outre la bataille judiciaire pour la garde de son chien, Calimero, qui approche à grands pas, elle doit faire face à la menace de faillite qui plane toujours sur son agence de rencontre. À mesure que Samson et Delilah enquêtent, ils se retrouvent entraînés dans un mystère qui pèse sur la ville depuis des décennies. En cherchant la vérité, ne risquent-ils pas d'exposer des secrets que certains auraient préféré garder enfouis ?


MON AVIS
(Sans Spoiler)

J'adore retourner à Bruncliffe et dans sa campagne environnante, si joliment décrite par Julia Chapman, le suspense des enquêtes de Samson et Delilah (et Caliméro) cueillent tellement bien le lecteur qu'on ne lâche plus le livre jusqu'au dénouement. 
Ce troisième tome est un petit peu lent à démarrer, mais une fois un certain problème réglé, (une interrogation concernant l'un des trois principaux personnages...) et comment ce souci va être solutionné, l'histoire part sur des chapeaux de roues et vous tient en haleine jusqu'au bout !
La trame est bien tissée, le récit bien tricoté, on ne décroche pas une seconde, c'est frais, c'est piquant, j'adore ! 
Samson va être engagé pour retrouver le certificat de décès d'une jeune femme native de Bruncliffe, décédée vingt ans plus tôt et que feue sa mère a couchée sur son testament avec son frère vivant. Notre trio (Caliméro compris) va déterrer cadavre et secrets bien enfouis... D'étonnants secrets... 
Quant au final, c'est du grand art même si, en amont, l'on se doute un petit peu de la tournure des choses, en tout cas j'avais émis cette hypothèse, mais c'est vraiment bien amené car j'avais abandonné ma présomption. 
Au sujet des relations entre Samson et Delilah on en est toujours au même point au bout du tome 3 alors que l'on sent depuis le tome 1 une romance pointer le bout de son nez.. 
On suit toujours le même fil rouge depuis le début : les problèmes de Samson avec sa hiérarchie, et pourquoi il est suspendu de la police, on en sait un petit peu plus dans ce tome 3, et les choses pourraient encore se préciser dans le tome suivant.
Alors j'attends avec impatience Rendez-Vous avec le Poison qui doit paraître le 25 avril prochain !

jeudi 17 janvier 2019

J'AI LU : DRACULA


Dracula
Bram Stocker
Editions le Livre de Poche
Littérature Irlandaise
Fantastique - Epouvante - YA


Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le comte Dracula, nouveau propriétaire d’un domaine à Londres. à son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante. Très vite, il se rend à la terrifiante évidence : il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...


MON AVIS
(Sans Spoiler)

Oscar Wilde disait que ce roman était un chef-d'oeuvre... 
Bien que cette lecture fut pour moi un peu longue, j'ai été emportée par ses indéniables qualités littéraires, et cette manière qu'a l'auteur de plonger le lecteur dans une ambiance sombre et inquiétante. Je ne pensais pas, en lisant Dracula, trouver autant d'émotion, sans pour autant frissonner, mais l'angoisse reste permanente. J'ai bien aimé la construction du roman, journaux intimes, télégrammes, coupures de presse, lettres... Cela rend la lecture vivante et moderne. 
Dracula, un chef-d'oeuvre ? En quelque sorte...

dimanche 6 janvier 2019

UN LIVRE, UN THE...


Les Détectives du Yorkshire
Tome 3 :
Rendez-Vous avec le Mystère
Julia Chapman
Editions Robert Laffont
Collection La Bête Noire
Policier, Cozy Mystery


 Thé : Noël à Vienne de Damann Frères
Tarte aux framboises pâtisserie Llinarès, Aurillac

Je viens de commencer le tome 3 des Détectives du Yorkshire, et pour l'instant, (j'en suis à la page 147), je trouve le rythme un peu lent, mais cela devrait s'accélérer, compte tenu de l'histoire... Jusqu'à présent cette saga ne m'a pas déçue, cela devrait continuer.

Et vous, avec quel livre avez vous commencé cette année 2019 ?

jeudi 3 janvier 2019

J'AI LU : UN JOUR, UNE ETOILE


Un Jour, Une Etoile
Jean-Luc Marcastel
Editions Gulf Stream
SF
Parution : 21 Février 2019




Saru et son clan vivent à M'martre, une cité en ruines en proie aux guerres intestines. Le jour où sont frère, ayant atteint ses 6 570 matins, est emmené par les maraudeurs, des monstres de fer qui surgissent de nulle part, Saru est désemparé. Au même moment, une capsule tombe du ciel avec en son sein deux créatures vêtues d'armures étincelantes; L'une d'elles, à la voix d'ange et à la silhouette troublante, bouleverse Saru. Ce dernier apprend petit à petit à connaître celle qu'il appelle "sa fée de métal" et comprend qu'il a vécu jusqu'à présent dans un gigantesque leurre... Une rencontre sensuelle entre deux êtres que tout semble opposer, un récit de science-fiction porteur d'espoir et plein d'humanité.


MON AVIS
(Sans Spoiler)


Un roman plein d'humanité, c'est souvent le cas avec Jean-Luc Marcastel, l'auteur met tout son coeur dans ses écrits, tout ce qui le touche, et ici il parle d'écologie, d'égalité, d'espoir et de sentiments humains, mais le récit est aussi très dur. Nous sommes dans un roman de science-fiction, mais la comparaison avec la bêtise humaine réelle n'est pas imaginée. 

Donc, la bêtise et la méchanceté humaines en prennent pour leur grade, si au cours de l'histoire, et dans la vie, les hommes n'étaient et n'avaient pas étés aussi obtus, stupides et acharnés dans leurs déterminations, celles qui sont vides de tout bon sens, si haine et colère ne menaient pas les hommes, on serait beaucoup plus "évolués", on perdrait moins de temps à se battre, et moins de temps tout court. 
J'ai bien aimé ce côté prise de conscience et remise à l'heure de nos pendules de ce roman. Non, il n'y a pas de sermon moralisateur, c'est juste un bon roman SF, un roman avec des humains à la barre, juste une histoire... une belle histoire. Et puis il y a ce clin d'oeil à un héros mythique du cinéma... mais chuuut !

J'ai bien aimé l'évolution du roman, la course des protagonistes, leur détermination. A un moment de ma lecture, et même assez rapidement, mais c'est peut-être voulu de la part de l'auteur, je me suis aperçue d'un détail qui change tout sur la perception d'un personnage, sur la vision des personnages, et plus tard dans le roman, j'ai appris la vérité. Mais je ne laisse jamais filtrer de spoiler dans mes chroniques, (ou du moins j'essaie) je n'aurais pas aimé que l'on me dévoile une once de l'intrigue, je laisse donc au futur lecteur le bonheur de sa propre découverte.

Ce que j'ai moins aimé est un "détail" sur le destin de l'un des personnages principaux. A dire vrai, j'ai regretté cette tournure des choses, mais encore une fois, c'est un beau roman où l'on a des surprises, des sueurs froides et chaudes, et des battements de coeur. Et l'auteur fait toujours preuve d'une belle créativité.

Nous sommes à M'Martre, et faisons la connaissance de Saïh et de son frère Saru. Au moment où Saïh a atteint la limite d'âge pour rester à M'Martre et doit être emmené par les Maraudeurs comme toute personne qui a vécu 6570 matins, Saru sauve une créature dans une drôle d'armure, qu'il va nommer sa fée de métal, et cette arrivée est déterminante pour lui.
Car par la suite, grâce à la venue de sa fée d'argent, notre héros  va se rendre compte qu'il ne savait rien de la réalité des choses, le lecteur s'en étonne en même temps que lui, ou devine juste avant chaque révélation, au fil des quelques indices semés par l'auteur au fil de la lecture. Une lecture palpitante.

Un mot cependant sur la très belle couverture, elle est très réussie, mais je ne peux pas laisser passer un détail d'importance : cette silhouette molle et totalement inexpressive (je ne parle pas du visage caché sous un casque mais de l'expression du corps de notre héroïne) ne correspond en rien à la description qu'en fait l'auteur dans le roman. Cette silhouette lambda ne parle pas. Maïa a des formes plus troublantes, plus piquantes, plus sensuelles.

En résumé : une belle histoire, palpitante et surtout humaine...




Je vous souhaite une année de très belles lectures !