dimanche 5 février 2017

J'AI LU : LES ENFANTS D'EREBUS TOME 3 : IMAGO


Les Enfants d'Erébus 
Tome 3: Imago 
Jean-Luc Marcastel
Editions J'Ai Lu
Fantasy, Steampunk


"Les événements terribles qui se sont déroulés en Egypte ont marqué Jade et ébranlé ses certitudes. Peut-elle encore se fier aux Chevaliers de Saint-Michel pour vaincre les enfants d'Erébus ? Et a-t-elle le choix ? Jusqu'aux confins de l'Antarctique et de ses effroyables secrets, tous les moyens sont bons pour être victorieux."


MON AVIS

Le premier tome de la série entamait un bon roman, il en avait tous les ingrédients, le tome 2, "Nymphôse", quant à lui, ourdissait de non-dits, de mystères et de questionnements, comme une lave sous-jacente, sous la braise des chapitres... Le tome 3, "Imago", ne faillit pas. Si l'on s'attendait à un récit explosif, il est encore plus étonnant, plus mouvementé, plus maîtrisé, plus ingénieux, inattendu, abouti, original, captivant et extraordinaire encore que supposé ! Ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler, ne serait-ce que pour vous mettre l'eau à la bouche, le moindre indice sur ce tome 3 : je ne retirerai pas au lecteur le plaisir que j'ai eu à le découvrir et à me laisser emporter par ce dernier opus, mais sachez qu'il est à la hauteur, et même plus encore, que le laissait espérer le tome 1. Le dénouement n'a rien de classique, et faut-il le préciser encore, que les qualités et valeurs profondément humaines de l'auteur signent encore une fois, le fond de ce roman mâtiné de Steampunk. 

J'ai adoré "Les Enfants d'Erébus", une belle oeuvre fantastique, assaisonnée par juste ce qu'il faut de romance pour ne pas alourdir l'intrigue et l'action. Bien sûr, on assiste en même temps que Jade, aux révélations sur sa double identité et son destin, et enfin on sait tout sur les Chevaliers de l'Ordre de Saint-Michel. Le moteur des hommes reste l'espoir et cette humanité au fond de nous, celle qui rend tout possible et fait soulever les montagnes. Merci Jean-Luc Marcastel pour ce très beau message à travers ce roman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire